Saint-Sépulcre (Baie de Somme) >

L'annonce de la Pentecôte

Version mobile
English

L'annonce de la Pentecôte

À gauche, le vitrail avec les dominantes ocres et jaunes symbolise le blé.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'Annonce de la Pentecôte
Nous sommes face au second grand vitrail situé à droite du choeur. Regardez les 2 vitraux plus petits qui l'entourent...
? gauche, le vitrail avec les dominantes ocres et jaunes symbolise le blé. Il se nomme " Les Blés ou le Pain de vie : la moisson ".
? droite, le vitrail aux coloris mauves et violines traduit les pieds de vigne et les grappes. Il s'appelle " La vigne véritable ou le vin eucharistique ".
Ces deux vitraux évoquent la Cène quand Jésus partage avec ses apôtres le pain et le vin !
Le grand vitrail devant nous représente L'annonce de la Pentecôte. Etienne Faict, Responsable de la commission Culture de la Paroisse d'Abbeville, situe la période de la vie du Christ traduite dans cette oeuvre
Ces vitraux évoquent donc les jours de la semaine sainte qui commence le Jeudi saint et jusqu'au petit matin de Pâques, le matin de la résurrection. Donc, le Jeudi saint, Jésus est avec ses apôtres, et avant de mourir, il leur annonce déjà la venue de l'Esprit Saint qui est fêtée le jour de la Pentecôte. Et cet Esprit Saint est symbolisé, si vous regardez bien en haut du vitrail, par ces couleurs très chaudes en forme de flammes.
Voyez comme ce vitrail montre des couleurs délicates : verts jade, blonds tendres...
Une atmosphère particulièrement impressionniste comme nous l'explique Jean-François Cocquet
Le grand vitrail de la Pentecôte est plutôt dirigé vers Amiens, le val de Somme, les jardins sur l'eau, c'est-à-dire les hortillonnages. Progressivement, les flammes verticales et rouges se résolvent dans un milieu humide qui n'est pas sans faire penser aux Nymphéas de Monet tant il est vrai que Manessier est influencé par l'art des impressionnistes.
Alfred Manessier lui même, analyse cette influence
On peut voir aussi des formes étranges qui sont les formes de l'eau mais dans une espèce de nuit qui n'est plus de ce monde. Enfin, c'est un lieu tout à fait intérieur. Ce n'est plus la nature. J'ai inscrit dans ce paysage sans le vouloir une oscillation entre le monde intérieur et le monde extérieur. Je crois que la peinture est l'un des moyens de faire ces voyages.
N'hésitez pas à découvrir les peintures d'Alfred Manessier au Musée Boucher-de-Perthes d'Abbeville !
Partons maintenant vers le vitrail de " La grande nuit du Samedi Saint " inspiré d'une immense et douce lumière nocturne tombant calmement du haut vers le bas. Merci de continuer votre visite.
Retour haut de page