Saint Raphaël : circuit au pays des îles d'or >

Vieille ville - Musée archéologique

Version mobile
English
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Trésors engloutis

Au coeur de la vieille ville de Saint Raphaël, le presbytère de l'église San Rafeu abrite le musée archéologique. Et ici l'archéologie en bord de mer est ... sous marine bien sûr !
L'occasion de partir à la chasse au épaves pour découvrir des trésors engloutis il y a parfois plusieurs milliers d'années.
Rencontre avec Anne Joncherey, directrice, spécialiste en archéologie sous marine.

Rencontre avec Anne Joncherey, directrice, spécialiste en archéologie sous marine.

- Pour quelle raison Saint Raphaël est si riche du point de vue archéologique ?
- Parce que 2 écueils sont très dangereux à la navigation
Pas besoin de plonger à 60 mètres de profondeur pour voir les trésors des épaves. Les archéologues sous-marins l'ont fait pour vous.
de part et d'autre de la rade d'Agay, et ont causé le naufrage de nombreux navires. On retrouve ainsi des navires grecs qui ont sillonné les eaux avec leurs amphores au 6ème siècle av. JC, des navires du 10ème siècle qui ont sombré au large par 60m de fond : de gros navires qui transportaient des jarres. Il y a aussi des navires côtiers qui défendaient le littoral français sous Louis 14. Et pendant la 2ème guerre mondiale de nombreux bâtiments militaires qui ont coulé lors du débarquement de 44.
J'ai moi même découvert des épaves, antiques ou plus modernes que j'ai fouillées avec l'autorisation du Ministère de la Culture
- Comment fait-on pour trouver une épave ?
- Pour trouver une épave, c'est des heures de plongée, des heures de balade sous l'eau où on va chercher des éléments qui vont paraître intéressants, Et au fur et à mesure, ils vont se révéler sous le sable. Et là vous avez une tranche de vie d'un navire qui a sombré. Et la dernière fois qu'on l'a vu, c'était il y a plus de deux mille ans.

Incitations

Attention le musée est fermé le Lundi, Dimanche et jours fériés

Le saviez vous ?

Dans le musée, un espace est dédié aux pionniers de la plongée.
Vous verrez un scaphandre pied lourd, le premier équipement autonome élaboré à Saint-Raphaël en 1928.
Agnès Gauzit


Chasseur d'épave : un rêve d'enfant non ?
Plus sérieusement, le travail des archéologues subaquatiques est impressionnant.

Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de droite : Amphores dans un musée d'archéologie sous-marine
Par Nonopoly (Travail personnel) [GFDL], via Wikimedia Commons