Saint-Quentin, Pop'n star >

Le conservatoire

Version mobile
English Néerlandais

Le conservatoire

C'est ici que j'ai fait mes gammes. Chant, théâtre, musique...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Professeur, voix assez hachée, presque militaire
?OE C'est ici que j'ai fait mes gammes moi. Chant, théâtre, musique... Tout le métier quoi... Avec vous pour chef d'orchestre professeur Itmiks.
?OE (Sur de lui) Toujours à mener mon petit monde à la baguette. Décrocher le succès c'est affaire de brio. Mais on n'y arrive pas sans suer. Ni en solo.
?OE Que de souvenirs ces années de conservatoire!
Pas mal comme bâtiment pour apprendre la scène non ? Briques rouges, béton blanc...
?OE 100% art déco. Comme beaucoup de façades dans la ville.
?OE Trois bow -window gi-gan-ti-ssi-mo.
?OE Une superbe paroi vitrée qui garantit une insonorisation et une luminosité optimale aux salles de classe.
?OE Une façade signée génération années folles. Pas vrai Professeur?
?OE Ah ! La fin des années 20 ! Ca nous rajeunit pas.
Après la violence de la grande guerre, c'est l'époque du " plus jamais ça ". La jeunesse est insouciante, exubérante... sur fond de jazz et de charleston.
?OE (donne une indication complémentaire) On est en pleine mode garçonne.
?OE (explication nostalgique) Oui. Les femmes s'émancipent autant que leurs cheveux et les robes raccourcissent. Tandis que les hommes applaudissent Joséphine Baker qui fait un tabac dans la revue nègre.
?OE Le café concert de grand père s'est transformé en music hall...
?OE (nostalgie) ...dont la frénésie n'a rien à envier à vos modernes discothèques.
?OE (attitude du coach, elle devient pressante, elle le remue) C'est vrai que le charleston ça balance autant que le rock, la tech ou la soul. Tu vas nous le prouver de suite, OK? C'est notre 3ème exercice : une improvisation chorégraphique.
Va falloir me faire bouger ce corps!
Regarde, y a même une scène pour toi dans le rue. Des bancs, une estrade en bois...
Well. Tu connais cette figure de charleston où on déboîte ses genoux comme si on était en caoutchouc ?
Et immortalise-moi ce moment. Faut qu'ça groove sinon à la prochaine étape, au Carillon, moi je te sonne les cloches.
Retour haut de page