Saint-Quentin, Pop'n star >

La maison du carillonneur

Version mobile
English Néerlandais

La maison du carillonneur

Un toit en forme de cloche. Une lyre au sommet. Ca sonne plutôt juste pour une ancien magasin de musique.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
- (descriptive) Un toit en forme de cloche. Une lyre au sommet. Ca sonne plutôt juste pour une ancien magasin de musique.
?OE (blagueur) C'était aussi ma maison. On ne peut plus dans le ton. Non?
?OE (respectueuse) Je te présente Gustave Cantelon. Une véritable personnalité ici.
?OE (fausse modestie) Allons. Allons.
?OE Tout de même Gustave. Très jeune, musicien à la garde nationale. Puis directeur de l'harmonie. Et enfin carillonneur officiel de la ville pendant près de 50 ans...
?OE ...Et simple marchand de musique ici même. 35 place de l'hotel de ville.
?OE Mouais. Compositeur à vos heures. Le premier à réaliser des enregistrements de carillon pour la radio. Tout ça valait bien une plaque commémorative. Non? Ce serait quoi le meilleur souvenir de votre longue carrière Gustave?
?OE (ému) Sans hésiter, l'inauguration du nouveau carillon. En 1924. Après sa destruction par les allemands en 14. J'ai même jeté toutes mes médailles de concours dans le chaudron pour fondre les nouvelles cloches de l'hôtel de ville. 37 exactement. Autant que de conseillers municipaux à l'époque. Faut dire, Saint Quentin et le carillon, c'est une longue tradition...
?OE Retourne-toi et jette un oeil sur le campanile. Là haut sur le toit de l'hôtel de ville.
?OE ...ça remonte au 17ème. A l'époque le carillon comptait 1 cloche.
?OE Il sonne tous les quarts d'heure.
?OE Oui. C'est le métronome de la place. Et à chaque heure il égrène la fameuse ritournelle : " On carillonne à Saint-Quentin des tripes et du boudin ! ".
?OE Plutôt appétissant comme air...
?OE Il rappelle la tradition des Bernardines. Quelque chose comme les restos du coeur du Moyen-Age si vous voulez. Les religieuses distribuaient de la nourriture aux pauvres, les jours de fêtes carillonnées.
(attitude de coach) Rêve pas, pour toi, c'est régime ! C'est le moment d'aller à la rencontre de ton futur public. Et tester ta popularité. L'amour de son public se gagne d'abord dans la rue...6ème exercice : interroge les passants.
Les Saint Quentinois entendent tous les jours l'air du carillon. Mais se souviennent-ils des paroles du refrain? A toi de mener l'enquête et de reprendre cet air joyeux avec eux !
Et n'oublie pas d'enregistrer ce micro trottoir. Sitôt fait, je te retrouve sur les marches du théâtre, mon chou, pour ta dernière leçon avant la grande audition.
Retour haut de page