L'art déco à Saint Quentin >

La criée municipale (Place Grachus Baboeuf)

Version mobile
English Néerlandais

La criée municipale (Place Grachus Baboeuf)

Une étonnante criée de béton destinée à la vente du poisson

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La criée municipale (Place Grachus Baboeuf)
(imitation crieur public)
Allez Allez Messieurs Dames on s' laisse tenter! Ya d'la sole, du bar et du mulet. D'la raie aussi, d'la lotte, et du carrelet. Poisson garanti extra frais. Allez Allez Messieurs dames...
S'ils se sont tus depuis de nombreuses années, les échos de la criée ont longtemps animé la place Gracchus Baboeuf.
(singeant le crieur)
La criée municipale. Exclusivement réservée à la vente du poisson...
à la criée !...comme son nom l'indique.
(échange vif- incises tac au tac)
Bâtie en 1928, elle vient compléter le marché public. Ce dernier était constitué du marché couvert...
construit au milieu du 19ème
et des halles...
construites à la fin du 19ème.
Un marché public entièrement en fonte, verre et fer qui s'orne donc dans les années trente de cette criée municipale conçue en béton armé.
Simple d'utilisation, il est solide, et surtout ... (pause explicite) peu cher
Les architectes l'ont privilégié pour la reconstruction, tout comme la brique ou le fer forgé. Il faut dire qu'au lendemain de la Grande Guerre, la situation économique du pays est plutôt à la rigueur.
Certes robuste, le béton se prête aussi à toutes les formes et audaces architecturales.
Regarder cette élégante marquise qui ondule sur la façade principale de la criée.
Les clients s'y abritaient des intempéries.
A la place des baies vitrées actuelles se dressaient les étals de poissons.
Et le crieur était perché au centre de l'édifice.
Jetez un coup d'oeil au lanterneau sur le toit.
(cherchant des yeux - interrogatif)
La cheminée ajourée?
Oui. Ses découpes ont une double fonction. D'abord technique: assurer l'éclairage et surtout la ventilation des lieux. Et puis esthétique: strictement géométriques, elles sont parfaitement dans l'esprit art déco
(la coupant)
Qui privilégie la stylisation des lignes droites et des courbes.
(le coupant à son tour)
Tout comme celle des motifs floraux moulés au dessus de la porte principale, encadrant les armoiries de la ville et sa devise: Pro deo rege et patria.
Pour Dieu, le Roi et la Patrie.
Retour haut de page