L'art déco à Saint Quentin >

7-9 // 13 rue Adrien Nordet

Version mobile
English Néerlandais

7-9 // 13 rue Adrien Nordet

En un seul ensemble signé du même architecte, un condensé des différentes tendances art déco

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
7-9 // 13 rue Adrien Nordet
Si ses prémices sont apparues avant guerre, le style art déco s'épanouit après la guerre et s'officialise en octobre 1925 avec l'exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes prévue initialement en 1915.
Le courant se distingue de l'art nouveau dans la mesure où, malgré son extrême modernisme, il prône souvent un retour à la tradition classique.
(échange vif- incises tac au tac)
L'art déco est traversé par de multiples influences
(inventaire à la Prévert potentiellement sans fin)
Le cubisme, l'Antiquité, les Arts d'Afrique et d'Orient...
Et emprunte aussi à de multiples styles et tendances
(idem)
Figuration ou géométrie, néoclassicisme ou régionalisme...
C'est dire si l'art déco est multiple. Et cet ensemble de maisons de la rue Adrien Nordet en est l'illustration.
Côté gauche d'abord, deux constructions géométriques où l'inspiration cubiste, qui affectionne la simplification des formes, est évidente.
Et habilement travaillée dans un jeu de différences et de répétitions
(alterance rapide - jeu sur les panoramiques)
Fronton carré ou triangulaire...
Emploi alterné de la brique et du béton...
Karine, vous êtes guide conférencière, qu'en dites-vous?
Oui! Avec les mêmes matériaux, on arrive à avoir des effets complètement différents. D'abord en plaçant les briques de manière différente. C'est notable sur la numéro 9. Et en mettant en valeur les dessous et les dessus de fenêtre sur la façade numéro 7.
Et puis, plus à droite, au numéro 13, on découvre une bâtisse franchement régionaliste avec brique picarde et pignon à redent.
Et pourtant cette série de maisons est signée du même homme.
L'architecte municipal Louis Guindez qui démontre ici que la variété des genres ne gêne pas l'unité de l'ensemble.
Oui! C'est-à-dire que toutes les façades s'intègrent, s'emboîtent les unes dans les autres sans choquer véritablement l'esprit ou la vision. Malgré une grande variété de styles! Tous les matériaux sont utilisés. En allant de la mosaïque au cabochon, à la brique et au béton. Et pour un même architecte, on va les utiliser de manière différente.
Et livrer ainsi, à l'échelle d'une rue, un échantillon grandeur nature de toute la palette art déco.
Retour haut de page