Saint-Malo >

Saint-Malo maritime

Version mobile

Saint-Malo maritime

Cernée par la mer, vivant par et pour elle.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cernée par la mer, vivant par et pour elle : Saint-Malo vit au rythme de la grande bleue, des marées, de la pêche et des grandes traversées. Et elle en a vu passer, des marins...
Parmi eux, il y a les explorateurs. Jacques Cartier, qui découvre le Canada en 1534. Ou Jean-Baptise Charcot et ses expéditions polaires à bord de ses célèbres navires, lesPourquoi pas ?
Autres " homo-maritimus ", longtemps redoutés des anglais : les corsaires. Mais attention à ne pas les confondre avec les pirates ! Petit rappel ...
ITV - " Un pirate, c'est quelqu'un qui est un bandit qui va faire la guerre pour son compte. S'il est pris, il est pendu. Olivier de la Rivière, propriétaire d'une maison de corsaire Le corsaire il fait la guerre pour le compte du roi. S'il est pris, il est traité comme soldat, il est laissé en vie et échangé. La différence entre l'un et l'autre administrativement c'est que le pirate n'a rien et le corsaire a une lettre de marque, donc l'autorisation du roi pour faire la guerre ".
Armateurs en temps de paix, corsaires en temps de guerre, parmi les plus fameux citons René Duguay-Trouin qui prend pas moins de 210 navires aux Anglais ou, cent ans plus tard, Robert Surcouf, célèbre notamment pour la prise du Kent et...pour ses bons mots !
ITV - Anecdote - " Surcouf a pris le Kent. Une fois qu'il a fini de prendre le Kent, le capitaine lui a dit : ' Vous les français, vous vous battez pour l'argent. Nous les Anglais, on se bat pour l'honneur !' Et Surcouf, qui avait le sens de la répartie, lui a dit : ' Et bien chacun se bat pour ce qui lui manque !' ".
Saint-Malo côté mer, ce sont aussi ces milliers pêcheurs qui partaient pour " la grande pêche ". Celle au long cours qui les menait sur les bancs de Terre-Neuve, entre l'Islande et le Canada. Là où la morue abondait, où le froid mordait les doigts et d'où l'on ne revenait pas toujours...
Si les pêcheurs ont toujours leur place dans l'activité malouine, aujourd'hui Saint-Malo et la mer c'est aussi une histoire de fêtes et d'évènements : les grands voiliers de la " Tall Ships Race ", la transatlantique Québec-Saint-Malo ou l'inévitable Route du Rhum qui porte dans son sillage la crème des navigateurs ! Tous ces " corsaires des temps modernes " n'ont pas fini de hisser les voiles devant les remparts !
Et les Malouins, qu'ils soient marins aguerris ou simples baigneurs, promeneurs de la côte ou pêcheurs du bord de mer, ils n'ont pas fini d'explorer toutes les facettes de cette mer qui les entoure et les fait voyager, sans même quitter leur cité...
Retour haut de page