Saint-Malo >

Le Petit Bé

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Petit...mais costaud !

Au large de Saint-Malo, le fort du Petit Bé se dresse fièrement sur son rocher. Et il peut, quand on sait qu'il revient de loin. De très loin. Si le drapeau est levé, vous pouvez le visiter. Comment ? En montant à bord du Passeur des Bés , bien sûr !

" Allez, dépêchez-vous ! Après la prochaine vague, vous sautez de la barque ! Un, deux et trois ! " . Ouf ! Nous voici, propres et secs, sur la terre ferme de l'îlot. Homme téméraire et décidé, Alain-Etienne Marcel, le propriétaire
Suivez le guide et montez en haut du rocher. De là-haut, vous verrez que ce fort n'a de petit que le nom... 
du Petit Bé, a la technique pour débarquer les visiteurs qui veulent découvrir le fort. Il faut dire que cet homme a eu tout le temps de tester différentes méthodes puisque cela fait plus de dix ans qu'il restaure les lieux, quasiment seul ! Peu importe les saisons, sa petite embarcation à fond plat fait la navette entre les remparts et le rocher, chargée d'outils et de matériaux divers et variés, pour redonner vie à ce bâtiment abandonné pendant plus d'un siècle. Imaginez l'ampleur de l'ouvrage. Le résultat est impressionnant. Quand on vous dit qu'il est téméraire, cet homme-là ! Alors si l'arrivée au Petit Bé peut sembler délicate, l'épreuve vaut le détour, vraiment. Ne serait-ce pour voir ce que l'on peut faire, à force de ténacité. Et avec un bon caractère de malouin, ce qui aide ! " On y va avant que la marée remonte, allez ! ". Notre guide a fini sa visite, il est temps de quitter les lieux et de remonter dans la barque : " Un...deux...trois... on saute ! "

Incitations

Pour peu que la mer soit un tantinet agitée, l'arrivée vers le Petit Bé est mémorable. Prévoyez une paire de bottes ou vous finirez comme moi, à devoir faire la visite avec des baskets trempées !

Le chiffre / La date

Dédié à la défense de Saint-Malo, le Petit Bé était dirigé comme un navire. En cas d'alerte, il pouvait accueillir plus de 170 hommes. Un document de la fin du 17e siècle évoque la présence de deux officiers, 30 soldats, un bombardier, 4 canonniers de mer, 125 canonniers de milice et 15 matelots, plus un armement de 2 mortiers, 199 bombes et 15 canons !
Anne Recoules


A visiter, en compagnie d'Alain-Etienne Marcel lui-même. Cet homme est incollable sur l'histoire du fort et vous racontera toutes les anecdotes qu'il a dans son répertoire... et il en a !

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : Le fort du Petit Bé, Saint-Malo.
Par Trizek (Travail personnel) [GFDL], via Wikimedia Commons