Les 8 Villages de Saint-Emilion >

Vignonet

Version mobile
English

Vignonet

Promenade sur les bords de la Dordogne

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Vignonet sur les bords de la Dordogne, devant l'un des pontons qui s'avance sur la rivière.
Au 12ème siècle, cette rivière sert à transporter des marchandises.
Tonneaux de vins et victuailles sont stockés sur les gabares.
Les gabares étaient des bateaux à faible tirant d'eau...
Mathieu Mazières, chargé de mission à la communauté des communes.
...donc le fond était plat et cela permettait de naviguer beaucoup plus facilement sur la Dordogne.
A cette époque, il existe deux sortes de gabares :
- La première était une petite embarcation qui partait du Périgord jusqu'à St Emilion ou au niveau du port de Libourne.
Mais... Il n'y a pas de port à St Emilion !
Ce qu'on appelle le port de St Emilion, c'est le port de Pierrefitte, qui se situe à St Sulpice de Faleyrens, à quelques kilomètres d'ici. Au 12ème siècle, tous les bateaux y passent !
Et certains ne vont pas plus loin : ils sont complètement démantelés pour garder le bois.
Les bateaux sont recyclés en quelque sorte...
Le bois était utilisé donc comme bois de chauffe, comme piquet de vigne ou encore comme bois pour la construction des tonneaux.
Les gabares les plus grandes, elles, partent aussi du Périgord mais vont jusqu'à Bordeaux.
A ce moment-là, arrivaient à St Sulpice ou St Emilion, montaient... chargeaient le vin qui était produit sur l'ensemble de la Juridiction et descendaient jusqu'au port de Bordeaux...
Ce commerce fluvial a duré jusqu'à l'arrivée du chemin de fer, au 19ème siècle.
Si vous prenez à droite, en longeant le fleuve, en aval.
Le paysage que vous voyez est classé " zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager ", et notamment la zone de palus située tout autour des berges.
Qu'est-ce qu'une zone de palus ?
C'est une zone de marécages qui est relativement rare dans le coin où évoluent une faune et une flore particulières. On peut croiser des rapaces, des hérons, des aigrettes...
Marchez jusqu'à l'un des petits bancs qui se trouve un peu plus loin. Regardez la rivière.
Ces eaux renferment un poisson préhistorique : la lamproie...
La lamproie est un poisson rustique, qui a survécu et qui a passé des siècles et des siècles sans transformation aucune...
M.Rippe, pêcheur.
Il faut savoir que ces poissons, après leur naissance, restent dans nos rivières pendant 2 ans et ensuite se laissent porter par les courants et vont faire un petit tour dans l'océan (...) jusqu'à la mer des Sargasses où elles grossissent et elles reviennent chez nous (...) elles vont se reproduire et après la reproduction, elles meurent.
Et parfois, elles sont pêchées... A l'aide d'une nasse, ou d'un filet dérivant, pendant la période de marée....
Avant d'atterrir... dans nos assiettes ! La lamproie se cuisine dans son sang, avec des poireaux, des lardons, des oignons et du vin rouge, bien corsé.
Il y a plusieurs années, la rivière abritait aussi des esturgeons, des saumons sauvages et surtout, de l'alose.
L'alose, qui fait partie de la famille des sardines, est aujourd'hui protégée.
Si vous continuez à marcher près des berges, laissez vous porter par le paysage environnant. Idéal pour la rêverie sur un banc, à l'ombre d'un saule pleureur...
Bien. Partons maintenant pour le menhir de St Sulpice de Faleyrens, une énigme qui trône dans le paysage depuis 3500 ans... Le menhir se trouve à gauche de la grande route. Nous vous y attendons. En chemin, vous pourrez visiter le château de Lescours, l'une des plus anciennes propriétés terriennes du coin, faite toute en moellons.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page