Les 8 Villages de Saint-Emilion >

St Pey d'Armens

Version mobile
English

St Pey d'Armens

Château d'Armens, entre tradition et modernité

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le Château Armens, à gauche, les hangars.
Ces bâtiments ont été entourés de métal déployé, c'est-à-dire de fer pour faire pousser de la végétation dedans, pour cacher un petit peu tout ce bardage de tôle...
Claude Diligeart, maître de chai du Château.
Y'a du lierre, y'a du chèvrefeuille, toutes plantes grimpantes qui perdent très peu leurs feuilles...
Une architecture plus moderne que les chais en pierres que l'on voit à St Emilion !
Il faut dire qu'ici, dans la vallée de la Dordogne, les vignes se sont implantées beaucoup plus tard que sur le plateau de st émilion. Normal qu'on y trouve des techniques de vinification modernes...
Traditionnellement, quand le raisin arrive au chai, il faut le trier à la main...
Mais... pas toujours...
Là, cette année, on a mis en place une table type table de tri mistral, c'est (...) un auto-trieur, elle trie toute seule. Du moment qu'elle est réglée, on vide la vendange directement dessus. Il y a des souffles d'air qui vont écarter toutes les baies qui seraient pourries, les peaux, les pépins... (...) et sorties de la table de tri, quand elle va tomber dans les bacs, la vendange est plus propre que quand elle est triée par des gens.
Et les jus sont plus clairs...
Un raisin qui n'est pas trié, on peut avoir des jus qui sont couleur rouille et là c'est de l'oxydation et ça peut être néfaste au bon déroulement de la vinification et de l'élevage du vin.
Après avoir trié le raisin, il faut en extraire les tannins et la couleur...
En général, les viticulteurs bordelais travaillent par remontage : ils pompent le jus du bas de la cuve pour le remonter par le chapeau de marc.
Le chapeau de marc c'est : les peaux, les pépins... Toute la partie solide qui remonte à la surface.
Une autre technique consiste à extraire plus lentement les tannins :
On applique une technique (...) qui vient de Bourgogne oe les Bourguignons travaillent toujours comme ça oe le pigeage : c'est-à-dire que nous allons enfoncer le chapeau de marc sous le jus.
En 2008, près de 583 000 hl de vins de la région ont été commercialisés.
Les acheteurs souhaitent se procurer de plus en plus des vins à boire rapidement.
Avant, les vins étaient typiques vins de garde, c'est à dire que les 1ères années, c'étaient des vins qui étaient vraiment difficiles à goûter (...) des vins qui étaient très bruts, très forts, maintenant, on essaye de les assouplir pour qu'ils puissent être bus un peu plus rapidement..
Bon, maintenant qu'on sait un peu comment le vin est fait ici, c'est le moment d'aller le goûter...
Suivons notre maître de chai...
Là nous allons sentir les arômes primaires c'est à dire qu'avant de remuer et d'oxygéner les vins, on va essayer de capter les 1ers arômes... (...)
On est vraiment sur le fruit avec des notes de terroir, des notes un petit peu minérales...
Pour déguster un vin, il faut avoir du nez !
Et du goût...
En bouche, le vin a une bonne trame tannique, une bonne structure. Je dirais qu'il est assez plaisant (...) C'est un vin qui pourra vieillir encore quelques années je pense ...
Il y a des vins qui se bonifient en vieillissant, d'autres qui doivent se boire assez vite... Dans le doute, demandez conseil au maître de chai !
Bien. Rendons-nous maintenant sur les berges de la Dordogne, à Vignonet, à l'ombre des saules pleureurs où nous attend un poisson préhistorique... Nous vous attendons près de l'un des petits pontons qui s'avance sur l'eau.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page