Les 8 Villages de Saint-Emilion >

Château de Pressac

Version mobile
English

Château de Pressac

Calme et sérénité dans la juridiction de Saint-Emilion

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes au Château de Pressac, sur son promontoire rocheux. Admirez le panorama. Quel calme...
Et pourtant, ça n'a pas toujours été comme ça...
Il y a plusieurs siècles, cette vallée est le théâtre de terribles affrontements. Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Imaginez. Nous sommes en pleine guerre de 100 ans. La famine, les épidémies, les pillages... épuisent le pays.
A cette époque, l'Aquitaine est anglaise. Elle souffre moins car les rois d'Angleterre lui accordent des privilèges en échange de ses richesses, et notamment de ses vins.
Mais, au 15ème siècle, Charles VII, roi de France, décide de récupérer l'Aquitaine.
L'Angleterre réplique en envoyant au combat le général John Talbot, connu pour sa fougue.
La confrontation a lieu le 17 juillet 1453. Anglais et Français se battent dans la vallée, à quelques kilomètres d'ici. C'est la bataille de Castillon.
En très peu de temps, les canons français massacrent les Anglais, en plus petit nombre.
Et, ici, au Château de Pressac, on signe la fin de la guerre :
...c'est ici qu'a eu lieu la rédition de la bataille de Castillon en 1453.
Jean-François Quenin, propriétaire du Château de Pressac.
Observez maintenant le château avec ses allures néo-gothiques. Il a une longue histoire viticole...
Probablement que les vignes ici à Pressac datent pratiquement de l'époque romaine..
Donc cultiver les vignes, à Pressac, c'est une tradition qui dure depuis des siècles... Et chacun des propriétaires a apporté quelque chose...
Au 18ème siècle, sous Louis XV, le propriétaire de Pressac était originaire du Quercy, du côté de Cahors. Et quand il est venu ici, il a importé dans sa propriété un cépage traditionnel du Quercy qui s'appelle l'auxerrois là-bas, il l'a planté ici... Les voisins sont venus chercher des boutures et le cépage s'est développé dans la région et a pris le nom de " Pressac " ou de noir de Pressac.
C'était comment la vie de château avant ?
Vivre au château au 18ème ou au 19ème, il devait déjà y avoir un problème l'hiver pour se chauffer, compte tenu de la taille des pièces et les cheminées devaient être difficiles à remplir...
Et aujourd'hui ?
Finalement c'est une maison comme une autre mais plus grande (...) Et on a une vue absolument extraordinaire... Tous les matins, quand je me lève, je me dis : " tu ne rêves pas ! Regarde ! Profites-en !
Jean-François Quenin est aussi président du Conseil des Vins... C'est le moment d'en savoir plus :
On peut dire que les vins de St Emilion sont des vins charmeurs, ceci est dû à deux choses : tout d'abord le cépage principal qui est le merlot (...) et deuxièmement les terroirs qui donnent aussi ce charme et cette longueur en bouche.
Mais comment définit-on un bon vin ?
Moi je dis le bon vin c'est celui qu'on aime. Je raconte toujours l'anecdote de ma mère, qui goûtait très bien le vin mais qui ne voulait pas connaître. Donc on lui servait 4 vins et puis elle disait "tiens ressers moi un peu du 3ème là " et elle ne se trompait jamais...
Bien. Partons maintenant pour le Château de Ferrand, à St Hippolyte, où nous allons découvrir la vie en pleine nature selon l'aristocratie du 17ème. Nous vous attendons devant les grilles du château. Avant d'emprunter la route qui vous y mène, vous pouvez faire un petit détour pour voir le Château Haut-Villet et son vieux moulin. C'est à quelques dizaines de mètres d'ici, sur la route qui mène à St Etienne de Lisse.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page