Saint Céneri-le-Gérei >

Le pont

Version mobile

Le pont

L'histoire du mouvement pictural de l'Ecole de Saint Céneri

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce paysage ! Sous le pont, coule la rivière de la Sarthe.
À votre droite, le moulin de Trotté.
Et de l'autre côté, à gauche, c'est l'église Saint Martin que nous retrouverons bientôt.
C'est autour de ce pont qu'entre 1875 et 1925 environ, s'est accompli le mouvement artistique de L'École de Saint Céneri !
À la fin du 19e siècle, les reflets de la Sarthe et la verdure des vallons des Alpes Mancelles, séduisent Mary Renard, peintre célèbre et conservateur des musées d'Alençon. Mary Renard veut partager cette inspiration avec son ami Paul Saïn, un grand portraitiste de l'époque.
Et c'est ainsi que les deux artistes vont entraîner dans cet endroit à la lumière exceptionnelle leurs amis peintres !
Programme-type d'une journée d'été !
8 heures 30 : séance de peinture au bord de l'eau
11 heures : passage du facteur qui remet un courrier abondant
11 heures 30 : baignade dans la Sarthe suivi du déjeuner et du délice de la sieste
Reprise des pinceaux jusqu'à 20 heures !
Et savez-vous où dormaient ces peintres bienheureux ? Regardez à droite tout en haut. Vous voyez le petit bout de toit avec sa cheminée ?... C'est le Donjon de l'Abîme. Les artistes ont baptisé ainsi leur logis parce qu'il est situé en hauteur !
Quand il pleut, le groupe se réfugie à l'auberge des soeurs Moisy toujours visible sur la place du village !
Christiane Tatham retraitée et amoureuse de Saint Céreni depuis son enfance, nous attend au premier étage. Dans la Salle des Décapités où des dizaines de profils en ombre chinoise décorent les murs. Mais comment faisaient les peintres pour produire cet effet ?
La personne qui était debout ou assise se mettait le long du mur et, grâce à une bougie, l'ombre était projetée sur le mur. Il y avait un artiste qui dessinait le profil et un autre qui remplissait de noir.
Mary Bernard et Paul Saïn sont dessinés. Deux indices pour les trouver : Mary Bernard a la plus longue pipe et Paul Saïn est auréolé de jaune !
Des dizaines de peintres ont séjourné à Saint Céneri. Parmi eux : Jean-Baptiste Corot, Gustave Courbet et plus près de nous Bernard Buffet. Mais l'aventure artistique continue toujours
Depuis 1983, La Rencontre des Peintres existe. Et c'est pendant les trois jours de la Pentecôte. On sélectionne aussi bien des peintres que des sculpteurs, et on arrive à faire exposer une quarantaine d'artistes chez les habitants.
On se retrouve bientôt ici devant nos chevalets ?
Retour haut de page