Saint Brieuc : au pays de la coquille Saint Jacques >

Place du Chai

Version mobile
English

Place du Chai

Véritable cité transit du 15e au 18e siècle, Saint-Brieuc souffre de voies terrestres très mauvaises.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes Place du Chai, au centre ...
Garin de Lamorflan, gentilhomme voyageur du 19e siècle, écrit dans " Saint-Brieuc et ses plages " son éblouissement lorsqu'il découvre la ville.
Je n'en pouvais plus douter, j'étais bien sur cette terre de Saint-Brieuc, où chaque nom est un souvenir, où chaque pierre à sa légende et chaque tradition son culte... C'est qu'il est peu d'endroits où l'on soit aussi heureux de vivre, où l'on goûte autant le charme de l'existence que dans ce petit coin de Bretagne...
C'est ici, sur cette place, que se tenait l'ancien chai de la ville, où l'on stockait les alcools et les vins en fûts.
Véritable cité transit du 15e au 18e siècle, Saint-Brieuc souffre de voies terrestres très mauvaises. C'est donc par le négoce maritime international des vins, des épices, des poissons salés et des textiles de toutes sortes qu'elle s'enrichit.
La ville jouit d'un emplacement exceptionnel. Bâtie sur un plateau haut de 70 mètres, Saint Brieuc est délimitée par les rivières du Gouet et du Gouedic qui veut dire "petit gouet" en breton !
Et par le port du Légué...qui veut dire "près de la ville"...
A partir du 19e siècle, le chemin de fer fait son apparition et Saint-Brieuc connaît alors un essor industriel considérable ...
Une habitante du Légué se souvient de l'ambiance qui règne sur le port au début du 20e siècle...
Moi je me rappelle principalement effectivement des bateaux qui venaient donc au Légué. Et je me rappelle des fêtes de Chaffoteau et Maury. Ce n'était pas triste pour les soirées de congés payés. Alors c'était vraiment la fête. Tout le monde chantait, tout le monde buvait. Ils devaient dépenser sûrement leur paye... Et je me rappelle également qu'il y avait beaucoup d'activités dans le port. Il y avait les dockers, beaucoup d'animation... C'était très, très vivant...
Admirez les habitations de la place en granit. Pierre Jakez Héliaz, le célèbre écrivain breton auteur du Cheval d'orgueil, évoque cette pierre de Bretagne :
Le granit marque profondément l'identité de la Bretagne dans ses paysages de l'Armor et de l'Argoat... (Interrompant la citation) "Armor" veut dire littoral en breton et "Argoat", l'intérieur des terres !...Et dans les ouvrages que les bâtisseurs ont accompli depuis des lustres...
Les demeures en pierre de granit, synonymes de richesse, connaissent leur apogée au 19e siècle. Elles succèdent aux habitations à pan de bois que nous retrouverons plus tard...
La baie de Saint-Brieuc est le royaume de la coquille Saint-Jacques !...
Dans l'Antiquité, ce coquillage est symbole d'Amour...On l'appelle même la Coquille de Vénus !... Elle protège des mauvais sorts et des maladies, et on la place près des dépouilles mortelles en guise d'ornement et d'offrande...
Au moyen âge, les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle s'emparent du coquillage et le fixent à leurs capes. Les deux valves de la coquille symbolisent alors les deux actions de foi du pèlerin : l'amour de Dieu ; et l'amour de son prochain...
Jean-Marie Baudic, le chef du restaurant Aux Pesked évoque pour nous les conditions précises et délicates de la pêche de la coquille Saint-Jacques...
La coquille Saint-Jacques se pêche dans la baie en fait de novembre à fin avril. Elle se pêche en fait entre 5 et 100 mètres de profondeur. Nous avons en fait... Ça se pêche en fait dans un sol qui est plutôt du coquillage et du merle. Les individus pêchés ont entre 2 et 3 ans. Les pêcheurs ont une heure de pêche. C'est très réglementé pour la coquille. En une heure, ils pêchent à peu près 600 kilos de coquilles... Tout ça pour protéger en fait la coquille Saint-Jacques de la baie qui est la plus grosse production en France de coquilles...
Ce grand chef a accepté de nous livrer l'une de ses recettes : " La Saint-Jacques tapenade aux citrons confits. "
En fait, donc je fais une Saint-Jacques tapenade aux citrons confits, asperges vertes bien sûr et petite salade, ça dépend... Donc, pour la tapenade, c'est très simple. Il nous faut un petit peu d'échalote, un petit peu de champignons de Paris. Vous faites revenir vos échalotes, vos champignons de Paris un petit peu caramélisés dans l'huile d'olive, bien sûr... Vous rajoutez à ceci les olives. Vous mouillez avec un petit peu de vin blanc, une petite réduction... Vous rajoutez un petit peu de fumé de poisson, les citrons confits. Vous mixez. Vous rectifiez l'assaisonnement. Vous gardez cette petite sauce à côté... Vous faites légèrement blanchir vos asperges vertes. Il faut qu'elles restent très croquantes, très croquantes... Et après, vous les faites revenir un petit peu caramélisées dans l'huile d'olive.
Là-dessus, avec une poêle bien chaude pour faire cuir les Saint-Jacques - même fumante - vous les faites revenir en fait caramélisées de chaque côté. Ça dure à peu près une minute, une minute et demie de chaque côté. Vous les enlevez. Vous les disposez sur votre tapenade avec en fait dessus vos asperges vertes et votre petite salade et vous dégustez. Voilà...
Et puis ici, le Krogenn - coquille en breton oe c'est aussi une délicieuse pâtisserie en forme de coquille St Jaques !... Savourez son biscuit moelleux et son coeur de pommes et de noisettes, relevé de cidre et de chouchen. (Confidence) La liste des boulangers pâtissiers qui proposent cette succulente spécialité est disponible à l'office de tourisme...
Dirigeons-nous maintenant vers la Place du Martray et les maisons à pans de bois de la ville où d'étranges coutumes nous attendent...
En chemin, nous traverserons la rue des 3 frères Merlin.
Dans Saint-Brieuc, il existe plusieurs rues des "Trois Frères"... Les Trois Frères Poutrin, Legoff et Merlin... En hommage à des familles qui ont vu -d'un coup- trois frères disparaître lors des guerres de 1870 et de 14/18...
Quittez la Place du Chai en prenant la sortie sur votre gauche. Empruntez la rue aux Toiles. Vous voyez les nouvelles halles sur votre droite, puis vous débouchez sur la Place du Martray. Placez-vous sous le porche d'entrée métallique grenat des anciennes halles, tout près de la cathédrale.
Retour haut de page