Le Sacré-Coeur >

La façade de la Basilique du Sacré Coeur

Version mobile
English

La façade de la Basilique du Sacré Coeur

Le Sacré-Coeur, amour du Christ pour les hommes

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La façade de la basilique du Sacré Coeur.
Vous voyez cette statue du Christ dans la niche centrale ?
On dirait qu'il est en train de bénir quelqu'un...
Le Christ bénit la ville.
Et de l'autre main, il nous montre son coeur ?
Oui, le Sacré Coeur. C'est un signe très important dans la foi catholique. Ecoutons les explications du recteur de la basilique.
Le coeur du Christ, pour nous, c'est le centre de la personne, le centre de décision, le centre de l'amour. ET c'est donc une manière de dire cet amour du Christ pour touis les hommes, ce coeur sacré qui se donne, qui aime tous les hommes, donner dans l'amour jusqu'à mourir sur le bois de la Croix. Et donc c'est vraiment le coeur, le centre de notre foi.
Ce signe du coeur transpercé ouvert, c'est le grand signe par lequel le Christ se fait reconnaître par ses disciples après la résurrection. Et ce signe est très présent dans la basilique, dans les sculptures, les vitraux, les statues ou encore les mosaïques. Il manifeste l'amour de Dieu donné à chacun sans mesure, qui nous appelle à notre tour, en venant ici dans ce sanctuaire, à ouvrir notre coeur et à y répondre sans peur.
Mais qui a eu cette idée, de construire une basilique, dédiée au Sacré Coeur ?
Le père Laverton nous raconte :
La France était en crise. Ça allait mal. Après la défaite de 1870 contre les prussiens, beaucoup perdaient courage. Et il y eut à cette époque deux jeunes pères de famille, Alexandre Legentil et Hubert Rohault de Fleury, qui se sont dit : mais nous on est croyants. On a la foi. Et on fait un voeu de confiance, de foi envers le Christ, et nous voulons inscrire ce voeu dans la pierre. Et vers la fin de l'année 1870, ils ont donc fait ce voeu de construire un sanctuaire dédié au coeur sacré de Jésus.
...D'ailleurs, sous l'immense mosaïque de 475m² du choeur, on voit un ruban sur lequel est écrit : " Au Sacré-Coeur de Jésus, la France fervente, pénitente et reconnaissante ".
L'édifice est donc construit dans les années 1870 ?
En 1874, l'architecte Paul Abadie remporte le concours : 78 projets avaient été déposés ! On retient le sien, de style romano-byzantin, et les travaux commencent. Un chantier colossal,
...et il a pu être réalisé grâce à une souscription nationale et à la générosité de milliers de donateurs. De nombreuses pierres gravées à leurs noms dans la Basilique en sont les témoins.
Ce sont les mêmes que ces pierres à l'extérieur ? Je n'en ai jamais vues d'aussi blanches ?
Non. Celles-ci sont des pierres de " Château-Landon ". Elles proviennent de Seine-et-Marne et elles ont une particularité : elles blanchissent au contact de l'eau de pluie ! Elles ont servi aussi à construire l'Arc de Triomphe.
Cette blancheur évoque le Sacrement de l'Eucharistie : le Corps Sacré du Christ, offert à tous les hommes, qui est ici adoré jour et nuit.
Retour haut de page