Rue (Baie de Somme) >

Le musée Caudron

Version mobile
English

Le musée Caudron

L'Office de Tourisme abrite le musée aéronautique dédié aux frères Gaston et René Caudron.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'Office de Tourisme de Rue...
L'Office de Tourisme abrite le musée aéronautique dédié aux frères Gaston et René Caudron. Nous sommes en 1933 ! La société Renault vient de rejoindre l'entreprise familiale Caudron. René dédie le discours de cette alliance à son frère Gaston, décédé lors d'un vol d'essai en 1915
René Caudron : Gaston, toi et moi, fils d'agriculteur, combien de fois nous sommes-nous envolés en lisant les récits ailés des frères Wright ?... De nos essais aux sursauts hasardeux jusqu'à nos premiers avions à moteur, est né un atelier à Rue, transformé ensuite en usine. Ainsi qu'une école de pilotage en bord de mer, au Crotoy. Très vite, des hommes et des femmes sont venus de partout pour apprendre à voler. La renommée de notre école du Crotoy dépassa alors les frontières. Aujourd'hui, notre industrie est rejointe par la société Renault. C'est à toi, cher Gaston, que je dédie cette union !
René Caudron s'éteint en 1959. Sa veuve lègue en 1963 des souvenirs de son mari et de son beau-frère à la ville de Rue. Le musée demeurera pendant 30 années au beffroi avant de s'établir là où nous sommes.
Pierre Roteux, Président de l'Office de Tourisme de Rue s'est pris de passion pour l'aviation à l'heure de la retraite. Nous le retrouvons devant quelques pièces qui retracent l'épopée des frères Caudron. Tout d'abord, une gravure.
Elle représente la première époque des avions. Celle des faucheurs de Marguerite !
Donc, vous voyez la jument de la ferme qui s'appelle Luciole et Gaston Caudron dans une charrette qui est en train de tirer l'aéroplane planeur avec son frère René dedans. Ils vont faire des vols de quelques centaines de mètres.
Seconde époque : les exploits de guerre. Pierre Roteux nous attend sous une maquette d'avion. Quel est le nom de cet engin ?
Il s'agit du Caudron G4 avec double moteur. L'aile supérieure plus grande que l'aile inférieure avec 2 places. Une pour le pilote. Une pour l'appareil photo que l'on posait en oblique qui permettait de photographier des bords des lignes françaises, les lignes allemandes.
Troisième époque : les voyageurs des années 1920 !
Caudron crée un avion de transport de passagers, le C 61, qui va servir à la compagnie franco Roumaine pour lancer le transport de passagers entre Paris et diverses capitales dont Varsovie, Bucarest. Ça ira jusqu'à Sofia, Vienne, etc.
Pierre Roteux nous donne enfin rendez-vous près du portrait d'une femme noire : Bessie Coleman
Bessie Coleman est donc une Américaine de couleur venant des Etats-Unis, arrivant aux Havre en 1921 pour passer son brevet de pilote puisqu'elle ne peut pas le faire aux Etats-Unis du fait du racisme. Elle rencontre donc René Caudron qui va l'aider à obtenir le brevet de pilote. Et puis après quelque temps, elle retourne aux Etats unis pour faire des démonstrations de pilotage.
Eh oui, les ailes des avions sont comme celles des anges ; une fois dans le ciel, elles n'ont plus de sexe, ni de couleur !
Le musée de l'aviation est la dernière étape de notre parcours découverte de Rue commencé au pied du beffroi, le fier symbole de la liberté communale. Vous vous souvenez ?... Pour tout renseignement sur cette ville qui vous réserve encore 1000 surprises patrimoniales, adressez-vous à l'Office de Tourisme. Nous vous souhaitons un très agréable séjour à Rue. ? bientôt.
Retour haut de page