Rue (Baie de Somme) >

La Chapelle de l'Hospice

Version mobile
English

La Chapelle de l'Hospice

Cet ensemble harmonieux de bâtiments composé d'un hospice et de sa chapelle est animé par la vocation d'accueillir des pèlerins depuis le 12e siècle.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Chapelle de l'Hospice
Nous sommes rue du 8 mai face à la chapelle et à l'hôpital local...
Cet ensemble harmonieux de bâtiments composé d'un hospice et de sa chapelle est animé par la vocation d'accueillir des pèlerins depuis le 12e siècle. Tout commence par un miracle. ...
Conteur au timbre de voix un brin mystérieux : Au temps où la cité de Rue était encore un port ouvert sur la mer, la statue d'un Christ en croix arriva dans la ville, déposée par les flots. Lâché dans les eaux de Palestine, Jésus crucifié traversa la Méditerranée, passa le détroit de Gibraltar, remonta l'Atlantique. Faisant face aux courants contraires, il choisit de s'échouer... sur la plage de Rue !
Ce crucifix aventureux est placé dans l'église de Rue en 1101. Bien vite, il engendre des miracles et attire des milliers de pèlerins. Et qui dit miracles, dit guérisons comme nous l'explique Karine Bellart
Les pèlerins sont très nombreux ici à Rue. Beaucoup d'entre eux sont de pauvres gens, et les soeurs grises vont s'installer au sein d'un hospice afin de les accueillir. Leur donner l'hospitalité : donc le repas, l'hébergement et aussi le soin. Cet hospice sera également complété d'une chapelle dédiée à Saint Nicolas. Malheureusement, la guerre de 100 ans et un incendie au 18e siècle vont détruire les bâtiments prestigieux de cette époque.
Regardons la chapelle ...
Claire Labrecque, professeure d'Histoire à l'Université de Winnipeg et passionnée d'architecture, nous montre les traces gothiques à l'extérieur de la chapelle..
Les arcs brisés que l'on voit aux fenêtres, et d'autre part, la présence d'une belle petite rose travaillée de façon très fine tout à fait dans l'esprit du style Saint Louis. Donc, le style qui était en vigueur aux alentours de 1250 que l'on appelle le style courtois.
Amusez-vous à chercher cette rosace, et, n'hésitez pas à suivre le guide pour découvrir l'intérieur de la chapelle : sa voûte en forme de carène de bateau. Et aussi une inscription en vieux français gravée sur une poutre. Karine Bellart la déchiffre
En l'an 15 cents et chette fut fait che choeur, et en l'an 15 cents et chette fut chette nef faite !
Ce qui veut dire
En l'an 1507 fut fait ce choeur, et l'an 1507 fut cette nef faite !
Tournons-nous à présent vers l'hôpital...
Au 18e siècle, les soeurs grises quittent l'hospice et sont remplacées par les Augustines en 1741. ? peine ces dernières sont-elles arrivées qu'un incendie ravage les lieux ! Aujourd'hui, ses murs accueillent des patients en moyens et longs séjours ainsi que des malades d'Alzheimer. La volonté hospitalière de ce lieu ne cesse de se perpétuer au fil du temps
Partons maintenant vers le beffroi. Vue sous un autre angle, la tour dévoile son visage défensif ! Merci de continuer votre visite. ? bientôt.
Retour haut de page