Route du Blé : terre de culture sur la route des moulins >

Loigny la Bataille

Version mobile
English

Loigny la Bataille

Vous vous trouvez actuellement à l'endroit même de la bataille du 2 décembre 1870, qui opposa Français et Prussiens.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
RDB2_06_01_X_XX
Nous sommes à Loigny-La-Bataille, devant la croix de pierre, au monument de Sonis.< roulement de tambour, musique militaire >
RDB2_06_02_X_XX
Vous vous trouvez actuellement à l'endroit même de la bataille du 2 décembre 1870, qui opposa Français et Prussiens.
A cette date, la situation dans le pays est chaotique. Napoléon 3, qui a déclaré la guerre à la Prusse, s'est déjà rendu à l'ennemi à Sedan. Le second Empire s'est écroulé et la République est proclamée en France. Tant bien que mal, les républicains tentent encore de défendre le pays.
RDB2_06_03_X_XX
C'est sur ce site de Loigny-La-Bataille, en pleine Beauce, que va se jouer la guerre franco-prussienne, ce fameux 2 décembre 1870. L'armée prussienne, forte de 100 000 hommes dans la région, pousse les bataillons français dans leurs derniers retranchements. < fusils > Le général de Sonis, qui commande le 17e corps d'armée, est chargé de couvrir la retraite française en allant au contact des Prussiens. Mais, au milieu des troupes découragées, la bataille semble perdue d'avance...
RDB2_06_04_X_XX
C'est là que le général de Sonis sort sa botte secrète... Car, dans son armée, il peut compter sur le soutien des anciens zouaves pontificaux. Ce sont des volontaires catholiques venus du monde entier défendre les territoires du Pape, à partir de 1860.
Après la dissolution de ce corps d'armée un peu spécial dix ans plus tard, les zouaves pontificaux regagnent chacun leurs pays d'origine. Les français rejoignent alors l'armée nationale pour participer à la bataille de Loigny, sous les ordres du Général de Sonis. Et ils sont, lors des combats, d'un courage exemplaire !
RDB2_06_05_X_XX
< clairon > A la tête de 300 zouaves pontificaux, le général ordonne la charge. < hurlements > Les Prussiens tirent de toutes parts et en quelques minutes des dizaines de soldats français tombent. Le général, blessé, arrête son cheval et se réfugie au sol. Les Zouaves encore debouts se lancent dans des combats au corps à corps < ambiance > L'ennemi, surpris, bat en retraite malgré sa supériorité numérique. Mais voilà qu'au bout de quelques minutes, l'armée prussienne, réorganisée, finit par reprendre le dessus. Musique Entre le bois où vous vous trouvez et le village de Loigny, des corps gisent partout. Sur les 300 zouaves pontificaux engagés dans les combats, 206 sont portés morts ou blessés. Une longue nuit d'agonie commence pour tous les zouaves laissés sur le champs de bataille. Une terrible nuit racontée par le général de Sonis lui-même...
RDB2_06_06_X_XX
< sifflement du vent dans l'air > " Il fait froid ce soir sur Loigny... Peut-être moins de 20 degrés ou pire encore... Je suis là, seul, immobile sur le champs de bataille, étendu sur la terre et la neige. Un soldat ennemi passe près de moi, fouille des corps, et, d'un coup de crosse, écrase la tête d'un zouave étendu à mes côtés. Un autre prussien se penche sur moi et verse dans ma bouche quelques gouttes d'eau-de-vie bienvenues car je suis à jeun depuis 24 heures... Bientôt le silence se fait autour de moi. Un silence seulement troublé par la voix des mourants < cris de douleur > appelant en vain au secours. Tout au long de la nuit, nous sommes entourés par un grand cercle de feu car les Prussiens incendient les hameaux aux environs. A dix heures du matin, des voix retentissent. Des voix de français qui viennent se porter à mon secours. On m'apporte un brancard, on transporte mon corps vers une ambulance, mais mon âme, elle, est restée à jamais près des zouaves, sur le champs de Loigny-La-Bataille < de nouveau, le sifflement du vent > ... "
RDB2_06_07_X_XX
Revivez la bataille en vous rendant au musée situé près de l'église de Loigny. Ce musée comporte plusieurs vitrines où sont exposés armes, uniformes et objets, véritables reliques de la guerre de 1870.
RDB2_06_08_1_XX
Bien, si vous souhaitez connaître les informations de guidage pour vous rendre au château de Villeprévost, la prochaine étape de votre visite guidée, appuyez sur la touche étoile de votre téléphone... C'est à vous !
RDB3_06_08_X_01
Revenez vers le village de Loigny La Bataille. Prenez la première à gauche, rue du général de Sonis, puis la première à droite, direction Villeprévost /Château de Goury, sur la D 109 puis sur la D118. Traversez Villeprévost puis dirigez-vous ensuite à droite, vers la D 118 en direction de Tillay Le Péneux. Le château de Villeprévost se trouve 20 mètres plus loin, sur votre gauche.
RDB2_06_09_X_XX
Merci de continuer votre visite de la route du blé avec Allovisit, nous attendons votre prochain appel.
Retour haut de page