Route du Blé : terre de culture sur la route des moulins >

Bois de Feugères

Version mobile
English

Bois de Feugères

Ce moulin revient de loin. Un violent orage a éclaté le 16 août 1977 juste au dessus de lui.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
RDB2_16_01_X_XX
Nous sommes face aux aîles du moulin Pelard.
RDB2_16_02_X_XX
Ce moulin revient de loin. Un violent orage a éclaté le 16 août 1977 juste au dessus de lui.
Sa restauration était presque terminée, le moulin a été détruit entièrement, littéralement pulvérisé par la foudre.
Mais depuis 1990, le moulin Pelard du nom de ses anciens propriétaires peut fonctionner et fabriquer de la farine.
RDB2_16_03_X_XX
C'est un moulin pivot ou chandelier, c'est à dire qu'il repose sur des pierres et qu'il peut tourner sur lui même pour trouver le vent. Entièrement construit en bois, sa façade est recouverte de bardeaux de châtaigniers ... en Beauce, on appelle ça des Ganivelles.
Si vous le voyez à la belle saison, ses ailes sont rouges. A votre avis pourquoi ?
- Euh pour faire joli ....
- Non...
- Pour faire fuir l'ennemi ?
- Non..., il n'y a que Don Quichotte pour se battre contre les moulins à vent.
L'explication, c'est que la toile rouge ne moisit pas.
RDB2_16_04_X_XX
C'est vrai que ce Moulin a fière allure, le roi soleil lui-même ne s'y est pas trompé. il a passé quelques heures au moulin du Bois de Feugères
Nous sommes le 6 septembre 1685.

" Oh là Meunier ...?

- ici messieurs. Que puis je pour vous ?
- Meunier prépare toi à accueillir sa majesté.
- Sa quoi ?
- Le Roi, meunier. Louis XIV arrive ici. Il a vu de nombreux moulins en chemin. Mais, c'est le tien qu'il préfère.
-Mais c'est trop d'honneur que ...
-Silence meunier... ! Sa majesté est fatiguée et va venir ici se reposer
Et ne t'amuse pas à ameuter tes amis en envoyant un code avec les ailes...
Une voix plus lointaine
-Le Roi !
RDB2_16_05_X_XX
C'est vrai qu'ici les ailes des moulins ont leur langage, leurs codes. Par exemple, si les ailes sont en croix de St André, cela signifie que le meunier est en repos de longue durée. Si elles sont positionnées en croix grecque oe comme un " plus "- c'est qu'il y a un mort dans sa famille.
Attention ! les codes sont parfois dangereux. Surtout en temps de guerre ! Un des meuniers du moulin Peulard a bien failli y laisser sa vie.
Oui ... et c'est une histoire que Luc Baudin de l'association de sauvegarde du moulin Peulard aime raconter...
RDB2_16_06_X_XX
" En temps de guerre, on croyait que les meuniers faisaient des signes, c'était vrai aussi. Selon la position des ailes, ça voulait dire : ennemi en vue, ceci cela. C'était des messages morse un peu hein...
Le meunier a failli être fusillé en 1870 parce qu'il était en train de rhabiller ces meules c'est à dire qu'il est obligé de faire tourner le moulin. Et y'a eu une escarmouche ici, une patrouille s'est fait attaquer. Ils ont cru que c'était le meunier qui avait donné des ... des machins. Il a été mis au pied de son moulin, prêt à être fusillé. Ah oui hein.
Et puis il y a un officier qui est sorti des rangs et qui a été trouvé son capitaine et puis ils sont montés dans le moulin avec le meunier. Lui c'était sans doute un meunier dans le civil. C'est ça qui l'a sauvé. Il est redescendu, il a fermé la porte et il a dit : si jamais ce moulin est réouvert, on vous fusille.
C'est certainement un meunier qui en sauvé un autre ! "
RDB2_16_07_X_XX
Les moulins sont indissociables de l'image de la Beauce, réputée comme le grenier à blé de la France.
Savez-vous qu'il existe deux sortes de blé différent. En parlant du blé, on pense d'abord à celui dont la farine sert à fabriquer nos baguettes, nos croissants, nos gâteaux : c'est le blé tendre
Mais il existe une autre sorte de blé avec lequel on fait les pâtes, la semoule du couscous : c'est le blé dur.
Pour le reconnaître dans les champs, c'est facile, ses épis sont barbus.
A partir de ce blé dur, les producteurs beaucerons ont imaginé un produit nouveau pour rivaliser dans nos assiettes avec le riz et les pâtes :
Il s'agit du blé précuit, le blé Ebly.
Ce produit riche en protéines végétales, simple à préparer est fabriqué ici en Beauce. Les blés qui servent à sa fabrication poussent ici, sur la Route du blé.
au Sud de l'Eure et Loir et dans le Loir et Cher,
RDB2_16_08_1_XX
C'est la coopérative Agralis à Châteaudun qui a eu cette idée à la fin des années 80 au siècle dernier. Jacques Doucé en est le président.
" Il a fallu trouver des procédés techniques permettant de mettre le blé dans une casserole et de le mettre ensuite dans une assiette. L'objectif est de le faire en moins de 20 minutes. "
Pour entendre Jacques Doucé parler de l'invention du blé Ebly, appuyez sur la touche étoile.
RDB3_16_08_X_01
C'est donc la coopérative du Dunois et le groupe Agralis qui ont inventé le blé précuit que l'on trouve aujourd'hui dans tous les magasins. Jacques Doucé, le président se souvient de la naissance de ce nouveau produit...
" Ca commençait en laboratoire, ça a mis à peu près un an. Nous on ne pensait pas qu'on aurait ce type de produit, entièrement nouveau. Nous avons eu de très bon retour des consommateurs qui ont testé ce produit.
Bien sûr l'idée c'était aussi de valoriser le terroir et de mettre en valeur la compétence de nos producteurs de blé dur : voir que le produit qu'ils ont semé, qu'ils ont récolté est transformé et abouti dans l'assiette des consommateurs.
- Et maintenant, qu'est-ce qu'un bon cuisinier peut faire avec un tel produit : Jean françois luchez, vous êtes le chef du restaurant " aux 3 pastoureaux " , à Chateaudun, et vous avez été le premier à utiliser en cuisine le Blé Ebly.
- C'est surtout le coté " grain " où on pouvait jouer avec la texture en fonction de la cuisson plus ou moins longue qui nous a intéressés. Alors après on s'est intéressé plus de le marier avec d'autres produits de la région. Par exemple on a mis au point ce qu'on appelle une gratinée paysanne qui est une sorte de plat unique à base d'Ebly, dans l'esprit un petit peu d'un cassoulet.
Et on peut encore faire mieux : confier ce blé précuit à un grand cuisinier. Benoît Pasquier est le chef du restaurant Le St Hilaire à Chartres. Dans sa carte, on trouve plusieurs plats préparés avec ce produit, salés et même sucré
" Moi je fais une crème brûlée au blé, j'incorpore ce blé préalablement cuit dans mon appareil à crème brûlée avant cuisson. On le laisse cuire pendant une heure à 100 degrés, on caramélise au dernier moment avec sucre et puis on laisse refroidir quelques instants. C'est très agréable ce côté croquant moelleux du blé, croquant du sucre et ce fondant en bouche de la crème. C'est tout simple mais c'est très bon ! "
RDB2_16_09_X_XX
Du moulin à l'assiette, le blé nous réserve bien des histoires et des découvertes.
Des histoires à découvrir encore sur d'autres chemins de traverses de la Route du Blé.
RDB2_16_10_X_XX
Le moulin Pelard est la dernière étape d'Allovisit sur la route du blé débutée à Auneau. Vous vous souvenez ? Son château, ses félins ...
Si vous venez de commencer votre visite vous pouvez maintenant vous rendre sur l'une des étapes figurée sur votre carte allovisit et nous rappeler.
Le Pays de Beauce, le pays Dunois et le Comité Départemental du Tourisme de l'Eure et Loir vous souhaitent un agréable séjour ... nous attendons votre prochain appel ...
Retour haut de page