Route des vins du Beaujolais >

Beaujeu

Version mobile
English

Beaujeu

Beaujeu est la capitale du Beaujolais jusqu'en 1514.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la place principale de Beaujeu, dos à l'office de tourisme et face à l'Eglise Saint-Nicolas....
Beaujeu est la capitale du Beaujolais jusqu'en 1514. Elle sera détrônée ensuite par Villefranche mieux située sur les axes de communication. Une décision que l'on doit à Anne de France, la fille de Louis 11, plus connue sous le nom de Anne de Beaujeu
Elle avait une vue politique des choses...
Maryse Durhône est conservateur du musée Marius Audin
...elle avait bien compris que l'avenir de la capitale de sa province de beaujolais était là où il pouvait y avoir une extension du commerce, mais Beaujeu reste la capitale des débuts et qui a donné son nom.
La zone dominée par Beaujeu est donc devenue le Beaujolais qui
couvre aujourd'hui 160 000 hectares, mais revenons un peu en arrière, au temps des sires de Beaujeu...
....Entre le 10e et le 15e siècle... Le Beaujolais s'étendait jusqu'à la Loire et bien au-delà de la Saône, un vaste territoire allant jusqu'au lyonnais...
Par son mariage avec Marguerite de Bagé, Humbert V avait les territoires de Miribel qui allaient jusqu'aux Brotteaux, il y avait des empiètements.
Les Brotteaux sont aujourd'hui un quartier du nord-est de Lyon.
Et d'autre part les sires de Beaujeu se sont toujours placés face à Lyon. Quand Humbert 3 fonde Villefranche en 1140-1141 c'est pour être face à Anse qui était aux archevêques comtes.
Au fil des ans, les Beaujeu ont pu se permettre de tenir la dragée haute aux contes de Lyon, car, ayant toujours été de grands soldats, ils avaient le soutien de la famille royale...
Guichard 4 était beau-frère de Philippe-Auguste, il avait épousé Sybille de Hainaut, ce qui veut dire qu'on trouve les sires de Beaujeu aux côtés des rois de France dans les croisades du Languedoc, avec Saint-Louis -vraiment à la croisade-, et avec les rois de France pendant la guerre de Cent ans.
Humbert 5 était Connétable de France, Edouard 1er à la guerre de Cent ans était Maréchal de France, donc il y avait des gens de poids dans le Royaume.
Alors que reste-t-il aujourd'hui de cette puissance ?
Et bien le château de Beaujeu n'existe plus, il a été détruit en 1611 mais il est encore possible d'admirer la colline de Pierre Aigüe où il trônait.
De la Collégiale des sires de Beaujeu, il ne reste que des vestiges.
Mais vous avez devant vous l'Eglise Saint-Nicolas, consacrée en 1132 par le pape Innocent 2, sous le règne de Guichard 3.
L'hôpital de Beaujeu a été créé également au 13ème siècle.
A gauche de l'Eglise, vous voyez une maison à colombages : la maison des Sources du Beaujolais. De style renaissance, sa cour intérieure en pierres dorées vaut vraiment le coup d'oeil avec son puits voûté, et sa boutique de produits de terroir.
Bien qu'elle ait perdu son titre de capitale du Beaujolais... Beaujeu est l'épicentre de l'appellation Beaujolais Villages
Et à ce titre elle fête dignement chaque année la sortie du Beaujolais Nouveau avec la grande fête des Sarmentelles.
En attendant, vous pouvez toujours vous rendre au temple de Bacchus, le caveau juste derrière l'Office du tourisme, ou visiter le musée des traditions populaires Marius Audin, derrière vous.
Pour une découverte plus approfondie de la ville, des audio-guides sont disponibles à l'Office de Tourisme. Et si vous êtres plutôt vélo, profitez de la voie verte qui vous emmènera jusqu'à Belleville.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page