Route des sapins du Haut-Bugey >

Nantua et sa topographie

Version mobile

Nantua et sa topographie

Coincée entre deux moraines, la ville et ses habitants ont bien dû s'adapter à la topographie des lieux... mais comment ?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous voyez ce lycée ? Il paraît que sa cour a été construite sur des pneus, pour cause de terrain instable... La proximité du lac n'y est pas pour rien. Tenez, on n'a qu'à demander à Marius Bertrand, qui a assisté à sa construction. Alors, ce lycée, il repose vraiment sur des pneus ?
C'est uniquement la cour. Les matériaux se trouvaient être des marnes grises avec une très mauvaise portance donc elles ont été évacuées sur 2m de profondeur et le remblai a été reconstitué avec des pneus, sur 1,80 m de haut.
Mais pour mieux comprendre, prenons un peu de hauteur. Jolie vue, n'est-ce-pas ?! Et bien d'ici, on voit tout de suite que la ville a été construite dans une cluse : un creux, perpendiculaire à une chaîne de montagnes. Car auparavant, il y avait un glacier. Cela fait des millénaires bien sûr. Mais en fondant, il a laissé des traces, comme ce lac...
Coincée entre deux montagnes, la ville a s'est adaptée au paysage. On a grignoté un peu les flancs, investi les bords du lac et le fond de la vallée... Et procédé à quelques aménagements. Car si on lève la tête à l'Est, la Barre des Fècles, pan de falaise calcaire de 500 mètres de long et 80 mètres de haut, s'effrite doucement...
Euh..., ça veut dire que la montagne peut nous tomber sur la tête ?!
Non mais y'a aucun risque ! Les zones qui étaient plus ou moins dangereuses ont toutes été protégées soit par des gabions, soit par des murs en pneus. Y'a aucun problème !
Et oui, ici les pneus ne sont pas que sous terre ! Et ceux-ci seront bientôt recouverts par la végétation...
Et ces milliers de personnes qui passent par ici chaque jour le savent bien. Oui, des milliers : le territoire de Nantua est une parfait lieu de transit, de par sa position géographique... En tout cas, c'est ce que pense Marc Bertrand, qui vit ici depuis 1960 !
On a quand même le lac, on a les montagnes, on n'est pas très loin d'Annecy, de Lyon, de Genève, c'est bien centré. Et si justement Napoléon a fait la sous-préfecture ici c'est qu'il trouvait que c'était bien centré !
D'ailleurs, en parlant de centre, redescendez dans la ville... Empruntez rues et ruelles, explorez, et peut-être y trouverez-vous encore la trace du glacier...qui sait ?!
Retour haut de page