Route des sapins du Haut-Bugey >

Les métiers de la scierie

Version mobile

Les métiers de la scierie

De l'abattage à l'exploitation, tous les métiers de la scierie via le parcours du bois.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La forêt, rien de tel pour se ressourcer...
Sauf que là, c'est pas vraiment le calme olympien : attention, zone de travail ! Dites, Monsieur Pellegrini, vous qui êtes du métier, c'est quoi ce bruit ?
C'est le bûcheron qui se prépare à abattre un arbre. Alors il va faire son entaille pour donner la direction et après il va le couper derrière pour l'abattre, pour qu'il tombe dans la direction où il a mis son entaille.
Mais ça, ce n'est que le début d'un long parcours, car ensuite, d'autres personnes vont prendre la relève...
Après, le bois va être façonné par les bûcherons et après un engin forestier va arriver, va l'accrocher et il va l'emmener jusqu'à une place de dépôt. Et là, un camion spécialisé, avec une grue - un porte grumes - va l'évacuer et l'emmener en scierie.
Et justement, nous voici maintenant dans une scierie. Dites, Monsieur Lyaudet, il se passe quoi, ici ?
La scierie elle est là pour débiter les grumes en pièces de charpente, en pièce de coffrage ou en bois d'emballage. Sur certains bois on peut revaloriser en tirant des pièces de menuiserie, séchées et rabotées par la suite.
Et ce n'est pas fini ! Une fois traité, il faut le vendre, ce bois ! Direction les bureaux ! C'est la partie commercialisation :
Le bois est destiné à nos clients charpentiers, négociants et indépendants : marchands de matériaux et particuliers - pour la bricole, abris de jardin, charpente, toits de garage... dans tous les domaines où on a besoin d'un morceau de bois !
Plus de scie, plus un bruit... Et maintenant que vous savez ce qu'il devient ce bois, c'est certain, vous ne le regarderez plus comme avant... !
Retour haut de page