Route de la Dombes >

St-Nizier-le-désert

Version mobile

St-Nizier-le-désert

Vous avez devant vous deux étangs en accès public.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
St-Nizier-le-Désert
Bienvenue à la Nizière.
Vous avez devant vous deux étangs en accès public. C'est assez rare en Dombes pour être souligné ! Car plus de 90% des étangs sont privés, réservés à la pêche et à la chasse de leurs propriétaires.
Vous pouvez donc en faire le tour.
Pendant votre balade, faites un saut dans le temps et imaginez le paysage autour de l'an 1000....Il n'y avait ici que des marécages...
Nous sommes dans une zone qui a été travaillée par les glaciers, les glaciers ont laissé des zones argileuses qui pendant longtemps étaient marécageuses, des " lèchères ", et vers le 10e-11e siècle, on pense que les moines qui voulaient avoir du poisson pour faire maigre, ont aménagé ces zones marécageuses en étang et organisé un système très sophistiqué de circulation de l'eau d'un étang à l'autre.
Françoise Bernillon est maire de St-Nizier-le-Désert
Je pense que c'était un moyen d'avoir de la nourriture à disposition toute l'année, notamment dans une zone argileuse difficile à cultiver à l'époque, l'agriculture dans la Dombes s'est développée à partir du XIX et XXe siècle.
C'est donc presque à mains nues que les moines ont modelé les étangs. A l'aide de corbeilles et de pelles, ils ont tassé l'argile pour rendre la chaussée ou la digue vraiment imperméables...
Un millénaire plus tard, savez vous combien on trouve d'étangs artificiels en Dombes ? Entre 1200 et 1300. Chacun s'étend sur une dizaine d'hectares en moyenne : L'une des surfaces en eau douce les plus importantes d'Europe !
Mais cela ne s'est pas fait tout seul ! Si les propriétaires n'avaient pas maintenu la tradition et entretenu leurs étangs, les marais auraient sans doute refait surface, s'il on peut dire !
Aujourd'hui, on craint ici les effets du réchauffement climatique qui pourraient assécher une partie des étangs.
Les étangs sont l'identité de la Dombes, s'il n'y a plus d'étangs, si les étangs ne sont pas suffisamment exploités et entretenus et avec des méthodes qui soient respectueuses de leurs caractéristiques écologiques et de leur écosystème, si tout cet équilibre subtil n'est pas respecté, on risque d'avoir beaucoup d'étangs qui petit à petit disparaissent, s'il n'y a plus d'étangs, il n'y aura plus de Dombes, on sera une région agricole banale.
Cela voudrait dire aussi la disparition de la faune et de la flore... Beaucoup d'oiseaux nichent ou chassent sur ces terres, nous aurons l'occasion d'en reparler dans la suite de notre parcours en Dombes !
Ah, je sais, à quoi vous pensez... Piquer une tête, c'est tentant, hein ? Mais attention la baignade est interdite, et vous risqueriez d'attraper des maladies !
En revanche, le camping juste à côté offre un havre d'eau douce : une baignade naturelle...Une piscine 100% végétale, sans chlore, de quoi s'immerger complètement dans l'univers dombiste !
Continuons notre découverte en suivant le fléchage de la Route de la Dombes. A bientôt.
Retour haut de page