Route de la Dombes >

La levée du port

Version mobile

La levée du port

Une cathédrale de verdure qui relie la ville à son port

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La levée du port
Une allée de platanes impressionnante. Il y en a 181 exactement. Des arbres bicentenaires, ils ont été plantés en 1808 !!
Une belle entrée en matière pour découvrir Thoissey !
Oui mais cette cathédrale de verdure, à l'origine, n'a pas été conçue pour embellir le paysage, mais pour faciliter l'accès au port de Thoissey, sur le bord de Saône.
Michèle Monnet est la vice-présidente de l'association Les Amis du Vieux Thoissey et de son canton.
La première chaussée qui menait des murailles de la ville jusqu'au port de Thoissey était impraticable en hiver ou par temps de forte pluie, elle était régulièrement recouverte par les inondations de la Saône ou de la Chalaronne donc on a commencé à surélever la chaussée au début du XVIIIe, en 1710 exactement, donc on a convoqué les habitants en corvée pour venir travailler à la construction de cette levée...
Mais cette levée du port ne suffit pas. Malgré tout, Thoissey reste isolée. Le canal des Echudes et la Chalaronne qui la traversent ne sont pas navigables. Ils sont jalonnés par de nombreux moulins à farine et à huile, aujourd'hui disparus : on en compte 13 rien que sur le canton à l'époque. Une manière pour les habitants d'assurer leur autosuffisance.
L'intendant de la principauté ressort donc un projet élaboré sous Louis 14. En faisant creuser le dernier tronçon du canal, Cachet de Montézan veut permettre aux coches d'eau d'arriver jusqu'aux murailles de la ville. Les Thoisseyens sont, encore une fois, mis à contribution.
Michel Monnet....
On venait avec ses chars, ses boeufs pour transporter la terre, ses outils, et puis on travaillait à sa construction, en tous cas elle a été très rapide d'après les textes puisqu'elle a commencé en juin 1758 et la première diligence d'eau a parcourue ce canal le 20 décembre 1758.
Thoissey devient donc accessible par voie d'eau et est reliée à la Saône..... une réelle avancée pour le transport des marchandises...
Et bientôt cette route surélevée devient l'emblème de la ville. Une voie verte que les habitants de Thoissey ont toujours défendue, coûte que coûte.
Par exemple, en 1880 lorsque le conseil général de l'époque décide d'abattre les platanes.
[Reconstitution]
[femme]C'est une honte ! On ne peut pas tolérer ça !
[homme] Ce sont nos parents et nos grands-parents qui ont façonné de leurs mains la levée du port !!! Il faut avertir le préfet !"
Aussi tôt dit, aussi tôt fait.... les habitants de Thoissey montent au créneau et obtiennent du préfet l'annulation de l'abattage....
Aujourd'hui le canal n'est plus utilisé pour le transport mais il constitue toujours un terrain de jeu prisé par les pêcheurs. Les Thoisseyens aiment aussi venir se balader le long de la rive, à l'ombre des platanes.

Profitez donc de cet écrin de 900 mètres de verdure, le temps d'une promenade, vous aurez peut-être la chance d'y apercevoir quelques hérons, habitués des lieux.
Continuons notre découverte en suivant le fléchage de la Route de la Dombes. A bientôt.
Retour haut de page