Route de la Dombes >

Dompierre-sur-Veyle

Version mobile
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

La pêche d'étang, une institution dans la Dombes

Avec une production annuelle de 1200 tonnes de poissons, la Dombes est la première région piscicole en eau douce de France. Et ici, on tient à la tradition.

Rendez-vous un matin d'octobre aux aurores ou presque.
La brume voile la surface de l'eau, l'air est humide, au loin des canards s'envolent.
Les pieds dans la vase, ils sont quatre ou cinq à tourner en rond autour du poisson.
L'étang
Ici, pour pêcher dans un étang... on le vide !
est vidé, mais il reste suffisamment d'eau pour que les carpes se faufilent entre les mailles du filet.
Le combat a commencé, les poissons n'ont aucune chance. Patiemment les hommes referment le piège.
Ne reste plus qu'à s'épuiser à l'épuisette, déverser dans la gruyère et faire le tri. Les poissons trop petits ont droit à la vie, les autres finiront en friture, en tartare ou en gougeonette.
Mais ne vous méprenez pas, dans la Dombes, le poisson, on le respecte.

Incitations

Ne prononcez pas le mot "cormoran" devant un propriétaire d'étang. C'est la bête noire des pisciculteurs de la Dombes.

Le saviez vous ?

La carpe peut peser jusqu'à 30kg et vivre 50 ans !
Cécile Mathy


J'ai posé mon micro pour manger des rillettes de carpe sur un bout de pain à 10h du matin. Merci à Eric, Michèle, Evelyne et les autres pour m'avoir fait partager ce moment de tradition et de convivialité.

Version mobile
Retour haut de page

Photo de droite : Une journée de pêche d'étang près de Dompierre-sur-Veyle
Par Voxinzebox