Route de la Dombes >

Birieux

Version mobile

Birieux

Un étang de 99 hectares !!! Le plus grand de la Dombes.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le grand Birieux.
Un étang de 99 hectares !!! Le plus grand de la Dombes.
Mais soyons discrets... Car c'est avant tout un site d'exception pour observer des oiseaux migrateurs... de nombreuses espèces ont choisi la région pour nicher...Maurice Benmergui est ornithologue à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.
Nous sommes là sur le grand Birieux et nous voyons des spatules qui est encore quelque chose d'assez exceptionnel en France, des spatules nichent en Dombes par quelques couples seulement, des oies cendrées, on a quand même plus de 140 espèces d'oiseaux qui nichent en Dombes et plus de 350 qui y passent régulièrement.
Citons encore : la foulque, le grèbe huppé, le canard colvert, le héron cendré, la nette rousse ou encore le fuligule milouin que les Dombistes connaissent sous le nom de rougeau.
Une faune d'une incroyable richesse à découvrir particulièrement entre les mois d'octobre et d'avril, au petit matin...
Très tôt au lever du jour, tout commence à revivre, on voit les mouvements des oiseaux le matin de bonne heure, le soir aux heures crépusculaires... en hiver c'est différent c'est une période calme, les oiseaux sont là toute la journée.
Aux aguets derrière vos jumelles ou votre longue vue, n'oubliez pas d'ouvrir grand vos oreilles...
Cris de sitelle et de canards chipeau
C'est un ballet incessant aussi bien dans l'air, dans l'espace mais aussi tous ces chants des oiseaux font partie de la richesse de la Dombes, et entendre c'est presque aussi riche que voir.
Là on entend une sitelle qui est un oiseau forestier.
Au moment où on parle on a des canards chipeau qui cancanent juste derrière nous. Donc tout cela fait partie de la vraie ambiance de la Dombes.
Une ambiance qui s'est peu à peu modifiée avec l'arrivée de nouvelles espèces. Vous avez peut-être vu par exemple des cigognes lors de vos promenades, ou des cormorans. Un prédateur redoutable et redouté par les pisciculteurs...
Des espèces comme le grand cormoran, qui sont loin de faire l'unanimité, sont apparues relativement récemment en Dombes, à la fin des années 80, le ragondin aussi est une espèce qui est apparue, qui a été introduite et qui s'est beaucoup multiplié sur les étangs avec un certain nombre d'impacts négatifs.
Et oui, des espèces qui mettent parfois en péril la pisciculture, une activité traditionnelle en Dombes. Pour la découvrir, rendez-vous dans l'une de nos prochaines étapes.
En attendant, nous vous laissons apprécier en silence cet écosystème dense et fragile...
Si le grand Birieux n'est pas officiellement une réserve -comme peut l'être le parc des oiseaux de Villars-les-Dombes- il n'en reste pas moins le repaire favori de centaines d'oiseaux, attention donc à ne pas gêner leur tranquillité et leur reproduction.
Continuons notre découverte en suivant le fléchage de la Route de la Dombes. A bientôt.
Retour haut de page