" LA" ou " LES" Dombes ? Utilisez le singulier et vous passerez pour un véritable dombiste !


Je me suis régalée avec le tartare et les rillettes de carpe à Joyeux. Un village qui porte bien son nom   

Cécile Mathy

Route de la Dombes

Version mobile
  • La Tour du Plantay

    1. La Tour du Pl...

  • St-Nizier-le-désert

    2. St-Nizier-le-...

  • Joyeux

    3. Joyeux

  • Birieux

    4. Birieux

  • Lapeyrouse

    5. Lapeyrouse

  • Dompierre-sur-Veyle

    6. Dompierre-sur...

  • St-Paul-de-Varax

    7. St-Paul-de-Va...

  • Beaumont

    8. Beaumont

  • Bouligneux

    9. Bouligneux

  • Ambérieux en Dombes

    10. Ambérieux e...

  • Les Halles de Chatillon-sur-Chalaronne

    11. Les Halles d...

  • L'Eglise de Sandrans

    12. L'Eglise de ...

  • Sandrans-l'étang Brouille

    13. Sandrans-l'...

  • La Saône

    14. La Saône

  • La levée du port

    15. La levée du...

  • L'Eglise Saint-Symphorien et ses fresques

    16. L'Eglise Sai...

x

Au pays des 1000 étangs

Un millier d'étangs, à moins de 40 km de Lyon ? Une nature préservée riche en oiseaux de toutes sortes ? La convivialité du bien vivre et du bien manger ? Une histoire dont l'héritage marque encore le territoire ? Sur les routes de la Dombes, vous apprendrez que depuis des siècles on vide les étangs pour pêcher, que la Dombes était une principauté, que la Carpe est au menu des grands chefs. Dans ce paysage unique, chaque étape est une rencontre. Découverte au fil de l'eau.

Aimer la Dombes, c'est d'abord l'écouter. Ecouter les canards cancaner, le héron croasser, ou la sittelle lancer ses cris haut perchés. 140 espèces d'oiseaux nichent en Dombes... un trésor ornithologique qu'il est important de préserver.    Aimer

Le saviez vous ?

Ce sont les moines qui ont aménagé les étangs dans cette zone marécageuse. Et c'était au 10ème siècle !   
la Dombes, c'est l'observer. Regarder le ballet des oies cendrées, observer la danse des nénuphars. Aimer la Dombes, c'est aussi pêcher. Les étangs regorgent de poissons, des carpes aux brochets en passant par les petits blancs. Mais on ne pêche pas n'importe quand, ni n'importe comment. C'est une tradition, une institution. On vide les étangs une fois par an. Aimer la Dombes, c'est aimer son sol argileux et ses carrons qui se déclinent du rose pâle à l'orangé.    Aimer la Dombes, c'est aimer la nature, tout simplement.

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Insolite

La Dombes fut jadis une principauté indépendante où l'on battait monnaie et où l'on rendait la justice.   
Version mobile
Retour haut de page

Photo de gauche : Etang de Branton, au coeur de la Dombes
Par Voxinzebox