Rouen : promenade à travers l'Histoire >

Portail des Libraires

Version mobile
English

Portail des Libraires

La création de ce portail est décidée à la fin du 13e siècle. Sa construction dure plus de 50 ans.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous voici devant le portail des libraires.
La création de ce portail est décidée à la fin du 13e siècle.
Sa construction dure plus de 50 ans. La bibliothèque des chanoines de la cathédrale, désignée au Moyen Age sous le nom de " librairie ", se situe à quelques mètres, sur la droite dans la cour. La façade est donc appelée tout naturellement " portail des libraires ". C'est aussi à cet endroit que les libratiers, les libraires, se sont installés à la fin du Moyen Age pour vendre des livres.
Un homme connaît bien l'histoire de ce monument : c'est Jacques Tanguy, un historien et conférencier que vous pouvez souvent croiser dans les rues de Rouen. Il nous raconte la création du portail des Libraires.
Jacques Tanguy, nous voici devant le portail des libraires : un vrai chef d'oeuvre ! Pourquoi ce portail des libraires a-t-il été construit ?
- Le portail des libraires a été construit pour permettre aux chanoines, c'est à dire aux prêtres de la cathédrale, de pouvoir rentrer directement dans la cathédrale, depuis leur quartier qui se trouvait derrière nous, au nord de la cathédrale actuelle... Les matins d'hiver par exemple, ou les soirs, tard, quand ils avaient des messes à faire, et bien ils étaient obligés de passer par le portail central...
- Et pourquoi ça les importunait ?
- ça les gênait beaucoup parce que les rues de l'époque étaient loin d'être sûres... Et en plus, l'hiver, elles étaient bien inconfortables... Donc ils ont demandé, ils ont réclamé pendant près d'un siècle qu'on leur ouvre un portail direct et cela se heurtait à quelques problèmes... Ces problèmes ont été résolus grâce à l'arrivée sur le trône épiscopal d'un ancien chanoine de la cathédrale qui s'appelait Guillaume de Flavacourt. Et c'est grâce à lui que l'on a pu construire ce portail, ainsi que celui qui est de l'autre côté, qui s'appelle le portail de la Calende.
- Quand on se retrouve face à ce portail, au dessus des portes, juste au dessus des portes, il y a des personnages qui sont sculptés... Il y a deux lignes, on va dire, de décorations. Elles nous racontent des histoires, ces décorations ?
- Ce triangle qui surmonte le portail - c'est ce que l'on appelle le tympan - représente un jugement dernier. C'est une figuration courante à la fin du Moyen Age, qui est une période terrible : c'est une période de famine, c'est une période d'épidémie, c'est une période de guerre, c'est la période de la guerre de cent ans. Aussi, les habitants expriment leur espoir en une autre vie, en rêvant à la fin des temps, et à ce jugement dernier... Alors, à la partie inférieure, on voit la résurrection des morts, on voit les morts sortir de leurs cercueils, " dans un grand cri ", comme dit St Jean dans l'Apocalypse...
- C'est ce que l'on voit à droite, la première ligne de décorations, on voit donc des personnages qui sortent de leurs tombeaux...
- Ces personnages ressuscitent ! C'est la fin des temps et le but de cette résurrection, c'est de procéder à la séparation des bons et des mauvais, au jugement dernier. Et bien, c'est ce qui est représenté au registre intermédiaire...
- C'est à dire juste après, la deuxième ligne au dessus...
- La deuxième ligne représente un double cortège. Vers notre gauche part un premier cortège : ce sont les élus, ils vont au paradis, et St Pierre les accueille à la porte du ciel... Les mauvais vont en enfer, et un diable accueille les damnés, pour les jeter ensuite dans cette sorte de chaudron, le chaudron qui se situe à droite, et qui symbolise toutes les affres, tous les tourments de l'enfer. Et il devrait y avoir normalement au dessus le Christ en majesté, le Christ en train de présider au jugement dernier : cette troisième partie n'a jamais été sculptée pour des raisons de sécurité.
Partons maintenant à la découverte de Rouen au moyen âge et de ses maisons à pans de bois
Tournez maintenant le dos au portail des libraires et sortez de la cour. Vous arrivez dans la rue St Romain. Faîtes 5 m sur la gauche et arrêtez-vous face au n?74 de la rue.
Retour haut de page