La Roseraie du Val de Marne >

Le jardin des roses françaises modernes

Version mobile
English

Le jardin des roses françaises modernes

Une histoire de noms

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Et si nous cherchions Henri Salvador dans ce jardin de roses françaises modernes ?
Je ne le vois pas. Je suis sous le temple de l'amour avec Suzy, Suzon et Suzette...
et pourtant il est bien là, réincarné en rosier ! Pour vous aider, voici un indice...sa fleur reflète les habitudes vestimentaires de l'artiste...
.....je suis sûr que vous avez compris : et bien, oui, elle est blanche..
Il a une rose à son nom et c'est loin d'être le seul....
on dirait que tout le monde du show business s'est donné rendez-vous à l'Haÿ !
Line Renaud, Jean-Pierre Coffe, Nelson Montfort, Philippe Noiret, Michèle Laroque, Jeanne Moreau, Julio Iglesias, et même Elie Sémoun !!!!
Il en faut pour tous les goûts !
En tous cas, ces artistes-là peuvent se targuer de ne pas vendre que des disques... ils sont très connus des amateurs de rosiers.
Et la liste ne s'arrête pas là.... mais ça n'a pas toujours été comme ça...Stephane Barth, le responsable du site, nous aide à y voir plus clair...
il y a Coluche par exemple, il y a Catherine Deneuve, il y a Gilbert Bécaud, il y a Pascal Sevran, bon ben voilà, ça c'est des roses modernes, avant ces roses-là c'étaient plus les roses du 18e siècle, c'étaient plus des noms de généraux ou de femmes, des maitresses où on voulait faire un hommage...
(relance:) il y a le chapeau de Napoléon par exemple ?
ah ben le chapeau de napoléon c'est encore avant, c'est ce qu'on appelle les roses galliques où là il y avait des roses avec des noms comme " chapeau de napoléon, la pucelle, cuisse de nymphe émue ", donc voilà c'est une évolution des noms, ça peut être aussi en hommage à une ville ou à une association ou à une roseraie, y a roseraie du châtelet, république de Genève, maintenant c'est plus commercial, c'est plus pour aider à la vente.
Et chaque année de nouveaux noms sont donnés aux roses, les obtenteurs se retrouvent dans les concours à Barcelone, Baden-Baden ou Bagatelle, surnommée la petite soeur de L'Haÿ puisque c'est Jules Gravereaux qui a donné des conseils pour sa conception.....
pour revenir aux obtenteurs, je crois savoir que les Meilland font partie des meilleurs ?
C'est exact ! Francis, puis Alain Meilland. Plusieurs roses de leur création ont obtenu le titre très convoité de " favorite du monde entier ".
Et dire que Jules Gravereaux faisait ses essais, ici-même dans ce jardin d'origine où il a planté les tous premiers rosiers !
C'est terminé tout ça, en revanche, la roseraie accueille le grand prix national de la rose, organisé par la société nationale d'Horticulture de France : Jules Gravereaux en était membre. une vingtaine de rosiers de la SNHF ont été plantés pour les tester dans le climat parisien.
Retour haut de page