La Roseraie du Val de Marne >

Le jardin des roses étrangères modernes

Version mobile
English

Le jardin des roses étrangères modernes

À la conquête de la rose bleue

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes dans le jardin des roses étrangères modernes. Autrement dit vous avez devant vous des roses belges, anglaises, allemandes ou américaines créées depuis les années 50.
Toutes sortent de l'imagination scientifique d'obtenteurs comme Kordès, Austin ou Louis Lens.
Ce sont de vraies stars.... des roses primées dans les concours internationaux !
Ingrid Bergman flirte avec Frederic Chopin, à moins que ce ne soit avec Sherlock Homes, sous les yeux de King Arthur
Partons à la rencontre de ces obtenteurs étrangers.... l'anglais David Austin a une marque de fabrique.... il élabore en général des rosiers arbustifs à grosse fleur remontante....
mais je crois que notre jardinier, Patrice Lemoine, a ses préférences...
J'aime bien les variétés de chez Louis Lens, pourquoi ? parce que c'est des rosiers paysagers qui poussent très bien, vous avez une variété de chez lui comme Rush qui est absolument magnifique, qui va monter tout de suite à 2m, 2m50, faire un grand arbuste assez dense très florifère. vous avez d'autres variétés aussi comme Frisson frais, etc...
Même si la marge de manoeuvre pour être original est assez ténue...la quête de la rose parfaite continue....Patrice Lemoine nous explique :
Le but à l'heure actuelle c'est d'essayer d'avoir des variétés qui sont très florifères, qui sont indemnes de maladies dans le domaine du possible, qui sont très poussantes, vigoureuses, un feuillage sain, donc voilà c'est un peu ce qu'on recherche, après essayer d'avoir des couleurs originales mais bon on a passé à peu près toute la palette de ce qui était possible à l'heure actuelle donc on a beaucoup de variétés qui se ressemblent.
Tout se joue sur la couleur bleue..... le saint graal des obtenteurs....
comme y a pas de gêne de bleu dans le genre rosa, on n'arrivera jamais à avoir le bleu parfait parce que celui qui arrivera à faire la rose bleue il touchera le jackpot, on a des roses qu'on peut appeler bleues à l'heure actuelle mais bon c'est un mauve un peu délavé ça se rapproche un peu du pourpre mais bon c'est pas bleu.
Le jackpot, l'américain Walter Lammerts l'a décroché dans les années 50 grâce à sa Queen Elisabeth, élue rose favorite du monde en 1978 !!!.... vous pouvez d'ailleurs toujours l'observer dans la roseraie mais sous la forme d'un rosier climbing.
Retour haut de page