La Roseraie du Val de Marne >

La roseraie décorative à la Française

Version mobile
English

La roseraie décorative à la Française

Le Versailles de la rose

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous voici au coeur de la Roseraie, devant le miroir d'eau, face au dôme et à la Baigneuse de Falconnet...
C'est l'image traditionnelle de la roseraie, celle qui a fait le tour du monde....
C'est surtout l'axe central de la roseraie qui définit la symétrie des allées : les douze autres jardins de collection sont répartis de part et d'autre de cette roseraie décorative à la française...
oui, et si on prend un peu de hauteur, on voit bien que le jardin ressemble à un papillon qui déploie ses ailes....
Un jardin dessiné par Edouard André. Jules Gravereaux a fait appel à lui au moment où il commençait à être submergé par le nombre de ses rosiers, il fallait organiser la collection...
Edouard André met en place une véritable architecture de roses.... digne des jardins de Versailles ! Chantal Pourrat, de la direction des Espaces Verts et du Paysage au conseil général du Val de Marne, nous en dit plus.
C'est ce qui fait l'exemplarité dans l'oeuvre d'Edouard André : c'est que, très vite, il est rentré dans le registre du décor dans un souci de recherche esthétique et il a utilisé toutes les formes possibles du rosier, donc on retrouve ici des rosiers tiges, des rosiers pleureurs, buissons, paysage, qui sont montés sur des structures : des pylônes, des dômes, des pergolas des arceaux, des berceaux aussi, (...) la statuaire sont venus accompagner le rosier....
c'est là que nous allons voir si vous êtes incollables. Qui saura reconnaître les codes du jardin à la française revisités ici sous forme de rosiers ??
....premier indice : ils sont disposés sur le pourtour de cette roseraie décorative
..... vous avez trouvé ? Non ? Encore un effort ! Ils sont recouverts de rosiers grimpants rouge ou rose....les Paul's Scralet Climbing, et les Mistress F.W. Flight....
Voilà !!!! Ce sont ces rosiers sur des armatures en forme de cône... ça ne vous rappelle pas les ifs taillés en pyramide que l'on trouve dans d'autres jardins à la Française ?
Vous voyez ces rosiers tiges....et bien c'est une autre figure imposée des jardins à la Française, la version, en roses, des orangers...
C'était vraiment novateur comme architecture !
et Jules Gravereaux voulait que cette esthétique serve de support didactique pour le visiteur...
Chantal Pourrat..
Son savoir il a voulu le partager avec un maximum de personnes, voilà pourquoi l'organisation même du jardin permet une lecture de l'évolution du genre rosa à travers les époques, à travers les continents, il a aussi été un précurseur puisqu'il a utilisé pour la première fois dans ce jardin des mobiliers en béton, donc on a le petit temple de l'amour qui est fait en béton, voilà un ensemble de démarches qui prouvent que cet homme allait de l'avant.
c'est vrai " la vie en rose " c'est de circonstance !
et la roseraie lui rend hommage... Edith Piaf est juste là, sur la plate-bande à droite du miroir d'eau. Ce sont les rosiers au rouge velouté. Un grand nom de la roseraie !
Retour haut de page