La Roseraie du Val de Marne >

La roseraie de Madame Gravereaux

Version mobile
English

La roseraie de Madame Gravereaux

Hommage à l'instigatrice de la roseraie

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
A présent Mme Gravereaux nous reçoit chez elle, dans son allée de fleurs à couper...
C'était sa vocation à l'origine, mais aujourd'hui ne vous avisez pas de cueillir des roses, vous mettriez en péril le patrimoine de la Roseraie !
Cette allée, Jules Gravereaux l'a voulue pour deux raisons : éviter que sa femme ne vienne chercher des fleurs sur ses rosiers de collection, et aussi sans doute pour lui rendre hommage...puisque c'est elle qui l'avait incité à sortir de sa chambre noire..
C'est surtout l'allée des personnages célèbres ! Marc Pegoraro, le responsable des agents d'accueil nous dresse ce portrait de famille : à côté de Charles de Gaulle, on trouve....
Donc on a des rosiers ici tels que Gina Lolobridgida par exemple qui est une des préférées pour les hommes, pour d'autres ce sera Jean Piat, ça chacun ses goûts, donc on a effectivement des rosiers avec des noms plus ou moins connus.
Il y a même Claire Chazal, voyez y en a hein !!!
- et elle ressemble à quoi Claire Chazal ?
Elle est blonde quand je la vois au journal mais là pour l'instant c'est une rose pastel aux tons doux, c'est pas une couleur vive.
Tout comme Catherine Deneuve, dans les tons de saumon. Les roses sont baptisées lors d'une cérémonie, tout ce qu'il y a de plus officielle... à grand renfort de champagne et de discours...
Par exemple, Anny Cordy est venue à la Roseraie pour baptiser " souvenir de Louis Amade ", en hommage au parolier de cette chanson interprétée par Gilbert Bécaud...
- et là nous sommes devant quel rosier ?
- le rosier Jane Goodall, qui est donc une dame qui s'occupait des gorilles qui étaient en voie de disparition et qui a fait beaucoup de choses sur l'anthropologie et effectivement là on a eu cette dame-là en personne, alors c'était assez émotionnel parce qu'effectivement c'est quand même une dame qui a eu des gens du monde entier qui sont venus là, il y a eu des gens de l'ambassade, là y a eu une grosse manifestation assez importante et assez impressionnante.
Depuis les fleurs rose-orangé de Jane Goodall s'épanouissent dans la roseraie en hommage à la messagère de la Paix pour l'Onu.
Mais qui choisit la couleur de la rose ?
Bien souvent c'est le créateur de la variété, mais l'entourage du parrain et de la marraine peuvent aussi faire des propositions. Marc Pegoraro :
Par exemple l'hommage à Barbara, c'est une rose plutôt rouge foncé, ce qu'on appelle les roses dites noires, puisqu'elle était toujours habillée en scène en noir donc effectivement on se rapproche vers l'artiste, ce qu'il représente.
Cette allée regorge de personnages et de teintes différentes.
On voit bien qu'elle a été organisée en carrés de couleurs. Et comme tout un chacun, Marc Pegoraro a ses préférences :
Ah moi j'aime bien Marcel Pagnol et ma préférée reste bien entendu Kronenbourg, voilà !
Retour haut de page