Val de Lesse (Wallonie) >

Rochefort, entre château comtal et bière Trappiste

Version mobile
English Néerlandais

Rochefort, entre château comtal et bière Trappiste

La ville porte le nom de Rochefort qui veut dire Rocha fortis, le château fort.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Rochefort, sur la place Lafayette.
Installez vous face au château comtal.
Aujourd'hui, ce château est en ruine.
Sa construction remonte au 11ème siècle. Les premiers seigneurs, les Montaigu bâtissent d'abord une tour sur un éperon rocheux. Puis peu à peu, un château fort prend place. Au fil des dynasties, le domaine se fortifie. Et la ville se développe à ses pieds.
Voilà pourquoi, la ville porte le nom de Rochefort qui veut dire Rocha fortis, le château fort. A partir de 1285, certains de ses habitants bénéficient d'une charte accordée par le Comte de Luxembourg, Thierry Walcourt.
" Rochefort, c'est la bourgade dans laquelle vivait des bourgeois qui avaient un statut bien particulier ".
Christian Limbré, historien.
" En revanche, au bas de la Rochefort actuelle, vous avez une église qui est très importante, une des plus anciennes de la région, elle date d'environ 700 après Jésus Christ. Et autour de cette église s'est construit Behognes, le village dans lequel vivaient des manants, par rapport aux bourgeois de Rochefort. Donc, deux statuts, et pas du tout les mêmes types de travaux, les mêmes types de corvées, les mêmes impôts ".
Symbole de ces privilèges : les armoiries des Walcourt deviennent celles de Rochefort.
A partir du 18ème siècle, le château devient un Palais. Rochefort est la capitale d'un puissant comté avec sa haute cour de justice et sa cour féodale.
" Ca a dépendu des grandes familles qui ont règné à Rochefort. Les Löwenstein ou les Stolberg étaient des grands personnages qui dépendaient juste de l'Empereur, et avaient d'énormes pouvoirs. Et donc Rochefort comme ça est devenu vraiment le centre politique mais aussi économique et judiciaire de toute la région. Rochefort à cette époque là était contre la frontière du Luxembourg et on a du marquer à Rochefort la limite entre ce qui était encore le pays de Liège et le pays de Luxembourg. Et ces limites étaient marquées par des bornes... "
...Certaines sont encore visibles. La plus facile à voir est la Croix St Jean dans la rue du même nom. Elle était aussi un point d'arrêt pour les condamnés envoyés au gibet.
Après 1795, le château est vendu comme bien national et devient une véritable carrière. Certaines maisons du bourg ont été construites avec ses pierres.
Au 13ème siècle, le Seigneur de Rochefort, Gilles de Walcourt a également fondé à 3 kilomètres d'ici une abbaye cistercienne. St Remy est alors le seul monastère sur le sol de la Famenne. Dès la fin du 16ème siècle, les moines brassent la bière mais pas n'importe quelle bière... une trappiste... la plus prestigieuse des bières belges !
Il n'existe que 7 trappistes dans le monde. Seules les bières brassées dans l'enceinte d'une abbaye, sous le contrôle d'une communauté de moines de l'ordre cistercien, ont le droit de porter cette appellation rigoureusement contrôlée.
La Trappiste de Rochefort est la plus alcoolisée du monde. Son secret de fabrication est jalousement gardé mais l'eau de source de l'abbaye utilisée et la levure cultivée sur place peuvent peut être expliquer son goût si particulier.
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page