Val de Lesse (Wallonie) >

Beauraing, lieu de pèlerinage

Version mobile
English Néerlandais

Beauraing, lieu de pèlerinage

Ce sanctuaire est construit après l'apparition à 33 reprises de la Vierge Marie devant 5 enfants de la commune.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Beauraing. Placez vous devant le sanctuaire
Il est construit après l'apparition à 33 reprises de la Vierge Marie devant 5 enfants de la commune.
C'est pendant l'hiver 1932. Le 29 novembre, vers 18h00, le jeune Albert, 11 ans, est le premier à être témoin de ce phénomène. Gilberte Degeimbre s'en souvient encore :
" Il nous a crié : r'gardez la vierge qui marche sur le pont !' ".
Elle avait 9 ans.
" Tout de suite, nous nous sommes retournés. Et nous avons vu en effet une personne très très brillante qui ne marchait pas sur le pont. Elle marchait au dessus du pont. Environ à 50, 60 centimètres au dessus du pont. Elle marchait donc dans l'espace. Elle avait un nuage qui lui couvrait les pieds. Et quand elle avançait, nous voyions très bien le mouvement de la jambe qui avançait. Nous avons eu une peur panique. Et nous sommes venus expliquer à maman que nous avions vu une dame qui marchait dans l'espace. Nous lui avons tout raconté. Elle nous a dit : " bon maintenant c'est fini, je ne veux plus en entendre parler ".
Et pourtant, à 32 reprises, jusqu'au 3 janvier 1933, les cinq enfants revoient la vierge. La nouvelle se répand très rapidement.
" Dès que le fait a été connu, les foules ont commencé à affluer... "
Jean-Pierre Ermant, chapelain au sanctuaire de Beauraing
" Dans les dernières apparitions, on a compté jusqu'à une quinzaine de milliers de personnes qui étaient à Beauraing pour assister à l'apparition. Il fallait s'assurer que les enfants ne mentaient pas. Il y a une enquête qui se fait. Et puis généralement, on demande qu'il y ait la confirmation par un ou deux faits extraordinaires. Et donc après avoir reconnu deux guérisons inexplicables par la médecine. L'évêque de Namur en 1943 a autorisé le culte de Notre Dame de Beauraing, c'est à dire qu'il a autorisé qu'on vienne en pèlerinage y compris sur les lieux d'apparition ".
A partir de 1943, le jardin des soeurs et la chapelle votive sont aménagés. Beauraing devient un lieu de pèlerinage. Même le pape fait le déplacement en 1985. Devant les caméras du monde entier, Jean-Paul II prie sur le lieu des apparitions et célèbre une messe en plein air.
Aujourd'hui, le site de cette célébration est appelé la pâture du pape.
Avant de devenir un lieu de pèlerinage Catholique, Beauraing est surtout connu pour les vestiges de son château construit à partir du 15ème siècle.
Une forteresse au destin tragique. Elle est détruite trois fois.
D'abord en 1436 lors d'un conflit avec le prince évêque de Liège.
Puis à la fin de la Révolution Française par les Sans Culottes menés par le maire de Givet. Reconstruit, le château a retrouvé ses fastes.
En 1880, le prince de Galles, futur roi d'Angleterre y est même reçu.
Mais à la mort de la propriétaire, la duchesse d'Osuna, le château qui avait été hypothéqué est vendu. Lors du transfert des meubles qui devaient être vendus en Allemagne, les déménageurs provoquent par accident un incendie.
Partiellement reconstruit après la seconde guerre mondiale, le château appartient aujourd'hui à l'association Pro Maria qui gère le sanctuaire de Beauraing
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page