Rencontres internationales photographiques d'Arles 2009 >

JH Engström - Wells - Atelier de mécanique

Version mobile
English

JH Engström - Wells - Atelier de mécanique

Atelier de mécanique - Wells - JH Engström

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Atelier de mécanique
Wells (Sources) - JH Engström
" Photographier ce qui m'entoure relève d'un désir et d'une nécessité " dit JH Engström. A 40 ans ce suédois est un artiste confirmé dont les portraits ont souvent été décrits comme une analyse juste et sans concession d'une génération en proie au doute.
Ici, il vous dévoile son intimité, ce qui l'intéresse c'est ce qu'il voit au jour le jour. Peu importe la technique utilisée, l'appareil qu'il a en main.
JH Engström parle d'amour, de sa compagne, de ses enfants, de ses voisins. De la vie en fait.
JH Engström homme GB
J'ai toujours été intime dans mon travail mais c'est vraiment la première fois que je sois aussi direct. Ce qui est autour de moi me fascine et me surprend. C'est devant moi tous les jours et c'est donc très fort. J'a besoin de créer des images avec. C'est une histoire d'amour et aussi une histoire de changement qui tourne autour de la grosesse et des deux enfants qui en sont le résultat. Donc une histoire d'amour et du changement dans nos vies et celle des deux enfants qui commence les leurs.
Je photographie d'une façon qui n'est pas sentimentale, des fois beau et romantique, mais aussi très direct ce qui montre une vulnérabilité comme il en existe dans toutes les relations. Quand c'est une chose forte, c'est toujours là. Parfois ça peut être de la " mauvaise " photographie entre guillemets mais ça me touche alors je le fais. C'est plus important que la beauté visuelle.
Ma propre vie est toujours mon point de départ, mais pas aussi direct que ce que tu vois sur les murs en Irlande. Ce n'est pas obligatoirement mes enfants ou ma conjointe, mais je les photographie constamment. Elle a l'habitude, elle est artiste peintre et je la connais depuis longtemps. Bien avant que nous soyons rencontrés elle a décidé de se laisser prendre en photo si c'était fait par des gens proches qu'elle apprécie. Elle trouve que ça fait partie de la vie.
Retour haut de page