Rencontres internationales photographiques d'Arles 2009 >

Jack Pierson - çà me touche - Atelier de Mécanique

Version mobile
English

Jack Pierson - çà me touche - Atelier de Mécanique

...par Jack Pierson

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Atelier de mécanique
Jack Pierson
" Jerusalem " n'est pas un projet. Cette exposition regroupe 11 photos prises par Jack Pierson l'hiver dernier dans trois lieux différents. C'est tout. Chez ses parents en Floride, à Noûl, le jour de l'an chez un ami à Cape Cod et enfin chez lui dans le désert californien.
En trois semaines, il n'a pris que 15 clichés. Puis il attendu de les voir développés pour décider ce qu'il en ferait. Dit comme ça, cela parait un peu facétieux, il faut dire que Jack Pierson a de l'humour. D'ailleurs il n'aime pas trop les expositions, il préfère les livres. Mais à Arles il dit avoir trouvé des conditions d'accrochage idéales. Alors laissez vous porter par la pertinence de ces images et écoutez-le parler de son travail et vous comprendrez peut-être pourquoi il l'a appelé " Jérusalem ".
Jack Pierson homme GB
J'ai essayé de produire une image qui soit assez vide pour qu'elle vous laisse un champ sur lequel projeter. A l'opposé d'une image qui est faite pour vous faire ressentir les choses d'une certaine manière. Je fais de l'anti-propagande. Comme des tableaux blancs, on projette nos propres idées sur elles. Ce n'est pas une plage spécifique, c'est la plage de tes souvenirs. Ce n'est pas un palmier spécifique, c'est le palmier de tes souvenirs ou un palmier que tu n'as jamais vu, ou, quelque chose que tu projettes...
Je ne crois pas que j'ai du contrôle...c'est une impulsion, ma sélection que je ne comprends pas trop moi-même. Je ne cherche pas une ambiance particulière, je choisis celle que j'aime. J'édite de l'ambiance, mais ce n'est pas comme si j'en créais une spécialement. Je crois que la meilleurs façon d'exposer les images est dans un livre, et sinon j'essaie de trouver un moyen qui est aussi léger et personnel. A Arles je montre des photos comme ça pour la première fois. Elles sont tout simplement accrochées avec des épingles sans cadres. Elles ont toutes été pliées pour faciliter le transport même si elles sont de grande échelle. Je fais un retour en arrière vers le début de mon travail en photographie... c'est-à-dire j'arrive avec un carton plein de photos, quelques épingles et je les fixe au mur et voilà mon expo prête.
Je sais que les gens qui fréquentent les expos aiment les théories, ils veulent des titres, des concepts. C'est un peu en plaisantant alors que je donne le titre " Jérusalem " par exemple. C'est un drôle de titre pour des photos d'une plage ou de palmiers. J'ai vu un documentaire sur Jérusalem et je trouvais intéressant les 3 religions qui se rencontraient là bas...J'ai pensé à mes 3 lieux de vie aux USA ; Massachussetts, Floride et Californie. Je suis sûr que les gens vont me proposer d'autres explications pour le titre " Jérusalem ". Des titres très lourds et complexes, mais ce n'est que des images d'un arbre et je trouve ça assez amusant.
Retour haut de page