Rencontres internationales photographiques d'Arles 2009 >

Boris Mikhailov - At dusk - çà me touche - Atelier de Mécanique

Version mobile
English

Boris Mikhailov - At dusk - çà me touche - Atelier de Mécanique

...par Boris Mikhailov

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Atelier de mécanique
At Dusk (Au crépuscule) Boris Mikhailov
Boris Mikhailov est le photographe issu de l'ex-URSS le plus reconnu et apprécié. Il est né dans l'Ukraine encore soviétique, à Kharkov en 1938 et vit désormais entre sa ville natale et Berlin.
Jeune ingénieur dans une usine, on lui confie un appareil photo pour réaliser un reportage institutionnel. Il en profite pour faire des nus avec sa femme. Quand le KGB découvre son travail il est licencié, ça le décide à entamer sa carrière artistique. Il n'aura de cesse de braver les interdits, de mêler des aspects personnels à une documentation sociale du monde oppressant qui l'entoure. Quand l'union soviétique s'écroule, il s'installe en Allemagne et s'affirme comme un photographe contemporain, provocations, allusions au surréalisme, il reçoit de nombreux prix à travers le monde.
Dans " at dusk ", la série que vous voyez, Boris Mikhailov retourne chez lui à Kharkov. Il n'a que trois ans en 1941 mais se souvient : " je me souviens encore des bombardements, des hurlements de sirènes et des projecteurs dans un ciel bleu foncé, merveilleux " dit-il. Comme il l'avait déjà fait avec une série rouge, par dérision, on pense évidemment au rouge soviétique, il ajoute du bleu dans ce documentaire. La fin du communisme n'est pas le paradis, loin de là. Kharkov est une ville dévastée : " 50 à 80% des usines et des exploitations ont fermé, explique Mikhailov, il y a plus de décès que de naissances. Pendant longtemps, on enterrait les morts dans des sacs en polyéthylène ".
La poussière est partout, dans l'image, sur la photographie.
Retour haut de page