Les 10 incontournables >

Place Royale

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

Place Royale

L'Antiquité revisitée

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La place Royale.
Nous voici à présent place Royale, créée au 18ème siècle.
C'est l'une des dernières places royales réalisées en France....un comble pour la ville des sacres !
Il faut dire que les chanoines ont longtemps opposé une résistance farouche à sa création, allant même jusqu'au procès avec le conseil de ville.
Nous étions ici dans leur quartier. Imaginez le décor : des maisons en saillie disposées dans un enchevêtrement de rues et de ruelles de moins de trois mètres de large !
La justice a fini par donner raison à la ville et la place royale a vu le jour.
Et qui dit place royale, dit statue de roi. Ici trône Louis 15.
À ses côtés : une femme qui tient d'une main un gouvernail, de l'autre, un lion : l'allégorie du bon gouvernement ou la version imagée de notre proverbe : une main de fer dans un gant de velours !
Autre image digne d'une fable de la Fontaine : le loup et l'agneau qui dorment ensemble pour symboliser la quiétude qui règne sous Louis 15. Et pour la richesse : un homme allongé sur un ballot de paille près d'une corne d'abondance.
Et Louis 15 porte une toge. Surprenant, non ?
Explications avec la guide Marie-Odile Vesselle.
Louis 15 a une tenue romaine ce qui lui donne une envergure plus universelle parce qu'à l'époque on faisait des fouilles en Italie et on retrouvait des antiquités greco-romaines ; d'où cette statue.
Tous les bâtiments ont d'ailleurs été construits dans le même style.
Cette place rappelle l'Antiquité, c'est-à-dire qu'il y a des arcades en bas avec des pierres à refend, des colonnes sur deux étages, (on appelle ça un ordre monumental, colossal) et une frise dorique au niveau de la corniche, à la base de la toiture, et une balustrade qui cache les toitures.
Derrière la statue, c'est l'ancien hôtel des Fermes. Sur le fronton on retrouve une évocation des activités qui ont fait la richesse de Reims à l'époque de Louis 15.

Au centre : le dieu du commerce, Mercure
A gauche : des ballots de laine pour figurer l'industrie textile
A droite : une barrique de vin et des enfants avec des grappes de raisins.
Mais cette place n'est terminée que depuis 1912 ! Il aura fallu 150 ans pour ériger le dernier bâtiment, celui de la Société générale.
Et deux ans plus tard...
Les obus allemands s'abattent sur la place, faisant de gros ravages.
On m'a dit que la statue avait été refaite par le sculpteur Cartellier, c'est donc après la guerre 14-18 ?
Non, après la Révolution. L'oeuvre originale de Jean-Baptiste Pigalle avait été fondue. C'est aussi ici que les Révolutionnaires ont brisé la Ste-Ampoule en 1793.
Mais on dit que des gouttes de saint chrême ont pu être récupérées. La légende perdure !
Retour haut de page