L'Art déco dans la ville de Reims >

Le carrefour rue Cérès et rue de la Grue

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

Le carrefour rue Cérès et rue de la Grue

Différences entre Art nouveau et Art déco, exemples avec les immeubles du carrefour suivi du Café Louis 15 néo-rococo et de la Poste pré Art moderne.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Art nouveau, Art déco, késako ?
Art nouveau, Art déco, courants d'art ? Courants dans l'air ? Personnellement, moi je m'y perds !
Comment définir l'art nouveau par exemple-si bien illustré par Hector Guimard
et ses célèbres entrées du Métro parisien ?
Mieux vaut écouter Véronique Palot-Maillart, conférencière agréée !
L'Art nouveau est un un style architectural qui promeut les courbes et les contrecourbes.
Pourtant, si cet art nouveau sait charmer toute l'Europe à la Belle époque, il est aussi parfois jugé trop lourd. Ne faut-il pas ré-inventer ?
Dès les années 1910, une nouvelle forme de modernité se développe au point qu'on envisage de consacrer à cette nouvelle forme d'art - l'Art déco - une exposition dès 1915.
Journaliste 1920 : La Grande Guerre stoppe son élan. L'Exposition des Arts décoratifs prévue en 1915 est annulée. Elle aura lieu 10 ans plus tard, à Paris, en 1925. Un retentissement mondial !
Avec l'Art déco, les lignes sont devenues géométriques, parfois très sophistiquées, très épurées. Elles traduisent aussi l'accélération de ce monde devenu frénétique lors de ces années folles.
A ce carrefour, notre oeil peut s'exercer aux différences de ces 2 arts !
Regardons la façade préservée du bâtiment vert olive tendre. C'est l'ancien Comptoir de l'Industrie signé Thion et Rousseau !
Alors, alors... Art nouveau ou Art déco ?
Art nouveau !
Gagné ! Avec les lignes souples et étirées de ses colonnes cannelées, cet immeuble décoré de motifs floraux et d'un cartouche portant le sigle du commerce : CIR dont le graphisme est on ne peut plus caractéristique de l'Art nouveau ! D'un art nouveau adouci-assagi mais encore bien présent dans ces année 20.
En face, l'immeuble avec les céramiques est de Max Sainsaulieu, l'architecte de la bibliothèque Carnegie. Art nouveau ou Art déco ?...
Véronique Palot-Maillart nous répond :
Cet immeuble est fortement Art déco avec son pan coupé, ses volumes imposants, le dessin de ses balcons, le style de sa ferronnerie et les motifs très géométriques et ornementaux de cette frise qui court sous la corniche.
Derrière nous - impossible de le louper avec la balustrade galbée de son balcon, ses moulurations et ses fenêtres mansardées ! - l'ancien Café Louis 15 de style néo-rococo. Il se réfère au siècle de Louis 15 dont la statue orne la place royale à 2 pas.
Les années 1920 s'emparent de toutes les influences, et ce carrefour est particulièrement représentatif de la reconstruction de la ville menée tambour battant !
Il y a une liberté, une richesse de création qui est fonction à la fois des architectes, de la formation des architectes, de leurs goûts, des commanditaires et cela donne vraiment une explosion, une richesse créative exceptionnelle. Et c'est à Reims !
En face de nous, la Poste Cérès et sa rotonde couverte d'une coupole en pavés de verre. Ce bâtiment signé François Lecoeur n'est pas sans rappeler le style Art moderne de l'architecte Auguste Perret !
Retour haut de page