L'Art déco dans la ville de Reims >

La maison pergola

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

La maison pergola

La façade du n° 41, la pergola du n° 45 + fashion et speed des années folles.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'Art déco speed
Sur les façades des demeures Art déco du cours Langlet, se retrouve tout le répertoire de la reconstruction de Reims dans les années 1920. Conçus par des architectes, les décors sculptés et les éléments en fer forgé des façades sont uniques pour chaque habitation.
Au numéro 41, cet hôtel particulier luxueux et massif, est l'oeuvre de l'architecte Ouvière. Relevons quelques caractéristiques Art déco :
Les cordons sculptés dans la pierre, vous les voyez ?... Très figuratifs ! Cet effet de passementerie avec glands se retrouve sur de nombreux immeubles rémois.
Et les drapés sculptés !?... Plus l'Art déco s'affirme, plus ces tentures s'épurent et finissent par ne former que des lignes. Effet graphique garanti !
Les ferronneries sont l'oeuvre d'Edgar Brandt, le sculpteur des rampes d'escalier et des vases armures qui protègent les luminaires de l'Opéra de Reims. Ecoutons Véronique Palot-Maillart, conférencière agréée :
L'art de la ferronnerie est ici porté à son point d'apogée puisque l'artiste Brandt a décliné tout le vocabulaire de l'Art déco : jeu sur les colonnes antiques, jeu sur les corbeilles de fleurs, mais des fleurs qui cette fois-ci sont géométrisées à l'extrême au point d'être évoquées par de simples spirales.
Avançons au numéro 45 du cours Langlet. Vous y êtes ?... Nous voici à l'entrée d'un garage surmontée d'une pergola, oeuvre de l'architecte Rousseau !
Les motifs sculptés à la base des colonnes évoquent de la glace qui fond. Ces colonnes sont-elles des pains de glaces ?... En tout cas, leur élancement surmonté de chapiteaux en volutes rappelle le dépouillement de l'architecture antique, dont l'Art déco s'inspire.
Qui dit garage, dit voiture ! Les années folles, ce sont les années... vitesse !
La frénésie de vie de l'après-guerre suscite l'engouement pour l'aviation et... l'automobile ! Les premières courses de bolides enthousiasment les spectateurs de plus en plus nombreux.
Journaliste 1920
1925 : première du grand Prix de la Marne !
1927 : le circuit de Gueux, non loin de Reims, accueille les champions du sport automobile !
La mode s'adapte. Pour les filles : chapeau cloche enfoncé sur la tête pour ne pas être la proie du vent, et adhésion de la ligne planche avec des robes courtes... tellement plus pratiques dans les décapotables !
Les garçons en casquette se la jouent speed au volant ! Costumes 3 pièces aux tons pastels et chaussures bicolores façon Gatsby, le héros Art déco de Gatsby le magnifique de Scott Fitzgerald, l'écrivain phare des années folles !
Retour haut de page