L'Art déco dans la ville de Reims >

La confiserie Waïda

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

La confiserie Waïda

Les mosaïques, la marqueterie, la dragée et le gâteau Clovis

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'Art déco gourmand
Au salon de thé Waïda et fils à Reims, les becs sucrés et l'Art déco sont aux anges !
Véronique Palot-Maillart, conférencière agréée, nous montre le haut des vitrines décoré d'un bandeau en verre dépoli :
Eh bien, le bandeau qui constitue la partie supérieure de cette vitrine est en verre dépoli et constitue en quelque sorte le calque de la mosaïque qui se déploie à l'intérieur du magasin.
On entre dans la confiserie pour mieux les admirer, ces mosaïques ?
Dans le bandeau de la vitrine comme dans les mosaïques, nous retrouvons la figure géométrique du cercle véritablement emblématique du style Art déco. Quant aux couleurs des mosaïques, elles sont fraîches, joyeuses : un jaune ensoleillé, un vert acide et un bleu d'une grande limpidité.
Jérôme Waïda, le maître pâtissier des lieux, nous invite à le rejoindre dans le salon de thé. Il raconte la découverte du trésor de la Maison Waïda :
Alors, c'était suite à une indication du fils de l'ancien propriétaire qui nous avait prévenu qu'il y avait un trésor de mosaïques Art déco dans le magasin qu'on n'avait jamais pu voir. Mais il y avait en tout cas des stucs en croisillon des années 50, et lorsqu'on a voulu faire des travaux dans les années 2000, on a été obligé de percer un trou à un endroit bien précis dans le magasin, et on a découvert ces mosaïques Art déco.
La sophistication des années folles est partout chez Waïda. Le grand miroir entouré d'un vitrail du maître verrier Jacques Simon dans lequel se reflète le lustre du magasin en losange, forme géométrique très Art déco !
Sans oublier la marqueterie sur les murs ! La marqueterie est en vogue dans les années folles. Elle rime ici avec gourmandise et nous rappelle les heures des repas ! Regardons de droite à gauche :
8 heures : le petit déjeuner avec le pain grillé, la brioche et le croissant !
12 heures : le déjeuner avec le pain rompu !
17 heures : le goûter avec la théière et les pâtisseries !
Minuit : une guitare, de la brioche, du champagne et... la table bascule !
Jérôme Waïda nous offre des douceurs... très rémoises !
Alors la dragée de Clovis, c'est une amande recouverte d'un chocolat, amande et noisette, et poudrée de cacao. Mon équipe et moi, nous avons eu l'idée pour la venue du pape Jean-Paul 2 en 1996 pour le 1 500e anniversaire du baptême de Clovis, de créer une pâtisserie en relation avec cette dragée. Cette pâtisserie est composée d'aguas amande noisette, d'amandes effilées caramélisées, d'une mousse au chocolat et d'une crème brûlée amande et noisette.
Qu'est-ce que je prends avec ?
Pour moi, une coupette !
Retour haut de page