Redon >

Cloître de l'Abbaye

Version mobile
English

Cloître de l'Abbaye

Cloître de l'Abbaye

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes dans le cloître de l'ancienne abbaye.
Marchez vers le coin du cloître en face de vous, puis retournez-vous vers les jardins. Vous aurez l'un des meilleurs points de vue sur la Tour romane de l'Eglise St Sauveur, à droite et sur la tour gothique à gauche.
Avant d'explorer le cloître, attardons-nous sur la splendide Tour Romane de l'église, elle date du XIIe siècle.
BOB 4 A
C'est une tour qui pour son époque était de construction très audacieuse elle remplace un premier clocher roman. Et donc elle a été construite sur une base quadrangulaire avec 27,3m de hauteur. C'est l'une des plus belles de Bretagne : un fleuron de l'architecture romane. Elle a été édifiée sur l'ordre du duc de Bretagne Alain Fergent pour signifier aussi le prestige du monastère St Sauveur. Ce duc voulait faire du monastère St Sauveur une nécropole pour les Ducs de Bretagne. Il faut aussi signaler qu'Alain Fergent sera au XIIe siècle le dernier duc à parler le breton
Bien que Redon soit au coeur de la Bretagne historique. Dès le XIIe siècle le breton est remplacé progressivement par le français.
Gilbert Hervieux, du groupement culturel breton de Redon.
BOB 4 B
Dans breton il y a gallésant et bretonnant. Pour le Breton, il est évident qu'il a été parlé dans le secteur. Par contre autour de Redon il faut quand même chercher le XIe - XIIe siècle pour voir la disparition du breton. Entre Redon et Questembert le breton a disparu petit à petit jusqu'au début du XIXe siècle. On le retrouve quand même très marqué dans la toponymie. Le gallo est encore vivant dans les campagnes pour les plus anciens : des gens qui ont 70-75 ans et plus maintenant. Et le gallo était considéré comme la langue véhiculaire, celle qui était parlée par le peuple. Tout le monde l'employait mais avec la scolarisation il est évident que tout ce qui était hors enseignement était montré du doigt, était souvent rabaissé.
Le 17ème siècle est marqué par la construction du cloître, qui reprend dans son décor des symboles de la Bretagne et de la France.
Kristine Allard
BOB 4 C
Il date exactement de 1622 et ce cloître a remplacé un cloître roman. Un personnage célèbre en a commandé la réalisation puisque ce n'est autre que le cardinal Richelieu.
Richelieu va laisser 20 ans de ces traces ici à Saint-Sauveur de Redon et Richelieu sera un des abbés commendataires du monastère Saint-Sauveur. Le régime de la Commende va être instauré à partir du XVe siècle. En quelques mots, avant ce régime de la commende, au sein d'un monastère c'étaient les moines qui élisaient leur supérieur, et si on peut employer les mots comme celui-ci, ça se passait en famille : les biens restaient dans l'enceinte du monastère. Le régime de la Commende va tout bouleverser puisqu'en fait c'est le pouvoir central : l'Etat qui va désigner un abbé, un religieux pour superviser les monastères de France, en retirer du profit, donc une perte de pouvoir pour les monastères, une perte aussi de finances.
Quand on prend le temps de faire le tour de ce magnifique cloître, il y a 4 grandes portes et beaucoup de sculptures. Il y a des frontons. On a beaucoup de symboles entre le duché de Bretagne et le symbole de France Au niveau des 4 portes d'entrée principales en haut de chaque demi colonne, sur votre gauche vous avez une petite hermine représentant la Bretagne et de l'autre côté, une fleur de Lys. Donc symbole en fait entre les deux
Le mariage du lys et de l'Hermine pour rappeler que le duché de Bretagne a rejoint le royaume de France en 1532.
< En 1839, l'ancien monastère deviendra un collège et ne quittera plus sa vocation d'établissement d'enseignement scolaire.
Didier Migaud en est l'actuel directeur. >
BOB 4 D
Aujourd'hui nous comptons plus de 800 élèves Moi-même, j'ai été appelé à la direction du collège pour la rentrée 1977. Alors la réglementation ayant changé nous avons dû nous appeler lycée. C'est comme ça qu'est né le lycée Saint-Sauveur dans la continuité du collège qui remonte à 1839. >
Pour poursuivre la visite de la ville, sortez du cloître et tournez immédiatement à gauche puis encore à gauche pour emprunter la rue Nominoû. Au bout de cette rue tournez à nouveau à gauche dans la rue du Moulin pour rejoindre le Quai St Jacques.
Retour haut de page