Redon >

Anciens remparts et mairie

Version mobile
English

Anciens remparts et mairie

Anciens remparts et mairie

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes Place Saint-Sauveur, à l'entrée de la ville intra-muros. Placez-vous dos au pont de chemin de fer. La Place s'étend devant vous, la mairie légèrement sur votre gauche. Regardez par terre...
Une partie du dallage de cette place semi piétonne est rouge. Ces dalles marquent l'emplacement de l'ancien pont-levis qui permettait l'accès à la ville fortifiée. Sur votre droite les petits murets bas en pierre sont des restes des fortifications édifiées au XIVe siècle.
Regardez maintenant sur votre gauche le bâtiment surplombant la place en haut des marches. Cette impressionnante bâtisse, c'est l'Hôtel de Ville de Redon.
Pascale Pézennec des Archives municipales :
BOB 2 A
Est-ce que ça date de l'époque gothique ? du XVe siècle ? Et bien non évidemment c'est du Néo gothique. C'est-à-dire qu'on a reproduit un peu le style gothique mais tout simplement il y a cent ans, au début du XXe siècle. C'était une volonté du maire de l'époque qui s'appelait M. Etienne Gascon qui avait choisi un architecte local qui s'appelait lui François Leray qui avait de grandes capacités, un architecte de talent, qui va faire les plans de cet édifice et il deviendra par la suite architecte de la ville de Nantes et du département de Loire-Inférieure.
La mairie date en fait de 1908. Au moment de son inauguration, un éditorialiste, Bouteloup, s'exprime à ce sujet dans son journal " Le Redonnais ".
BOB 2 B
Force est de constater que nous atteignons des sommets ! A la gabegie des deniers publics, vient s'ajouter une débauche de ce que le mauvais goût compte de plus ignominieux et de plus répugnant.
Je dois vous l'avouer le courage me manque pour critiquer cet édifice : encombrant, prétentieux mais surtout attristant.. Ha vous trouvez réussi tous les styles ! Parfaite révision des siècles passés : ogives, plein cintre, Arcs Tudor, fenêtres Renaissance, prises Modern style, chapeau chinois de casino balnéaire, minaret, loggias fort surélevés, tribune aux harangues d'où M. le maire proclamera le résultat des élections prochaines. De grâce M. le maire n'embellissez plus notre ville. Je ne vous salue pas !
Qu'est ce qui peut bien motiver une pareille virulence, alors que l'architecture du bâtiment pourrait aussi bien être appréciée ? Pascale Pézennec
BOB 2 C
La controverse a existé effectivement parce qu'il y avait beaucoup de besoins à cette époque au niveau de la modernisation de la ville. Gascon refait d'abord l'hôpital, ensuite fait des écoles, et... Et bien les caisses sont vides et pourtant on va mettre le paquet pour faire cet Hôtel de Ville. Donc d'abord le coût, bien sûr, le coût de cet édifice. Ensuite l'emplacement : Quitte à raser l'ancienne maison commune pourquoi avoir fait cet Hôtel de ville ici-même ? On aurait pu très bien le déplacer de l'autre côté de la voie ferrée. Ça aurait permis de le mettre en valeur lui-même et puis de mettre en valeur également l'abbaye Saint-Sauveur. Donc pourquoi l'avoir refait au même endroit, alors que l'on cache aujourd'hui cette abbaye qui n'est pas du tout de la même époque. Les deux édifices se nuisent l'un à l'autre.
L'emplacement n'était pas anodin. C'est que nous sommes dans une époque conflictuelle marquée par la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le maire, républicain convaincu, aurait effectivement choisi cet endroit pour affirmer les institutions civiles au premier plan, devant l'Eglise de Redon.
Depuis, le bâtiment a été adopté par les redonnais. Il arbore à son fronton les armes de la ville, mais aussi la devise. >
" Ker bihan, brud Vraz " Ca veut dire " Petite ville, grand renom ". C'est une des rares villes en Bretagne qui se permet d'avoir une devise en breton. >
Maintenant rendez vous à l'entrée de l'Eglise St Sauveur le bâtiment à droite de la mairie, et à côté de la tour Gothique.
Retour haut de page