Redon >

Abbaye Saint-Sauveur

Version mobile
English

Abbaye Saint-Sauveur

Abbaye Saint-Sauveur

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous êtes Place Saint-Sauveur. Placez vous dos à la porte de l'Eglise St Sauveur.
< >
Tournez vous sur votre droite
Curiosité architecturale, à quelques mètres seulement de l'entrée se dresse un gigantesque clocher isolé ! Mais les deux bâtiments n'ont pourtant pas toujours été séparés.
BOB 3 A
Aujourd'hui l'entrée de l'Eglise, la porte donc se trouve devant nous mais en fait jusqu'en 1780 la porte de l'église se trouvait accolée au clocher qui se trouve au milieu de cette place
C'est vrai qu'on est impressionné de voir ce magnifique clocher gothique qui fait 60 mètres de hauteur, c'est pas rien.... entièrement en granit et qui est séparé du reste de l'église, donc, suite à cet incendie. Alors imaginez vous qu'ici il y avait le buffet d'orgue en bois, et un réparateur a oublié le braséro. < Le feu a déclenché un énorme incendie qui a ravagé complètement la nef de l'église. La charpente de l'église, de la nef, était en bois et tout est parti complètement en fumée au XVIIIe siècle >. Ça n'a jamais été réparé, XVIIIe siècle le monastère, comme beaucoup, ont beaucoup moins de pouvoir financier, entre autres. Et donc on a même failli... Alors on a échappé vraiment à quelque chose d'énorme. Parce qu'il y avait même un projet qui avait dit de raser complètement, entièrement la nef de l'abbaye Saint-Sauveur. Et en fait ils ont rasé tout ça par faute de moyens : 20 mètres de la nef. C'est ce qui explique, maintenant, pourquoi le clocher se trouve isolé, et la nouvelle façade qui a été refaite mais 6 ans après l'incendie. Les travaux n'ont pas avancé si rapidement que ça. >
Entrez dans l'église
<
Kristine Allard :
BOB 3 B
Déjà la nef où nous sommes actuellement n'est pas le nef d'origine de la construction du premier monastère au IXe siècle. Cette nef qui est superbe, que nous avons devant nous, date du tout début du XIe siècle. C'est un magnifique style roman avec ses gros piliers, les voûtes en berceau. Mais il faut dire aussi que la hauteur, parce que nous sommes quand même là au début du XIe siècle, la hauteur de cette nef romane est relativement importante. C'est vrai qu'on trouve des édifices même un petit peu plus anciens, en Bretagne ou ailleurs, qui n'ont pas des dimensions, des hauteurs telles que l'on voit devant nous. C'est vraiment un édifice remarquable. <
Moi je n'emploierais pas le mot " austérité ", plutôt " humilité " c'est vrai que l'art roman...quand on voit notre nef ici... il y a cette magnifique pierre et il n'y a rien d'autre. C'est vrai que le contraste est énorme parce que la nef ici est très sombre. On a quelques rares ouvertures sur l'un des bas côtés et quand on regarde vers le choeur, et bien là, c'est toute la lumière qui rentre dans l'édifice. Le choeur lui, est gothique. Il y a eu un choeur roman mais là aussi suite à encore un incendie, au tout début du XIIIe siècle le choeur roman est détruit. Et là on a l'art gothique dans toute sa splendeur. > Le gothique ce que l'on veut c'est construire de plus en plus haut, d'avoir de plus en plus de lumière tout ça pour aller le plus près vers Dieu.>
Avant de sortir ne manquez pas d'observer le retable que nous commente Kristine Allard :
BOB 3C


Pour continuer la visite rendez-vous dans le cloître Saint-Sauveur. L'entrée est immédiatement à votre gauche en sortant de l'Eglise.
Retour haut de page