Quimperlé >

L'hôpital Frémeur

Version mobile
English Deutsch

L'hôpital Frémeur

Cet hôpital médiéval est classé Monument historique depuis 2002.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes face à l'hôpital Frémeur. Placez vous derrière les barrières bleues afin d'éviter la circulation.
Air du sonneur Matilin in Dall
Cet hôpital médiéval est classé Monument historique depuis 2002. Savez-vous que c'est le dernier hôpital médiéval conservé dans l'ouest de la France ?
Son origine remonte probablement au 14e siècle. On raconte qu'il aurait pris la place d'une léproserie. Son implantation est typique : le long d'une voie de communication importante, il est aussi situé au-dessus d'un cours d'eau.
Cette rivière, indispensable à l'hygiène et aux besoins de la vie courante de l'hôpital, s'appelait autrefois... Frémeur ! En breton : " courant rapide ". Aujourd'hui, on la nomme Dourdu :" eau noire ". Une sombre appellation qui évoque le temps où de nombreuses tanneries entouraient l'établissement.
Ce long bâtiment de 35 mètres et qui s'élève sur 4 niveaux possédait autrefois des jardins, des vergers, des étables et un cimetière !
Spy par Journeyman air romanesque et mystérieux B. O. Rats & rabbits
Mais comment le bâtiment était-il conçu à l'intérieur ?...
Le sous-sol est alors un vaste local réservé aux cuisines et aux entrepôts
Le rez-de-chaussée abrite le dortoir des femmes
Le 1er étage, celui des hommes
Au 2eme étage, se trouvent des chambrettes pour les contagieux et le personnel
Imaginez ces 3 dortoirs qui s'ouvrent directement sur une chapelle dédiée à Saint Eutrope : un évêque de Saintes réputé pour ses guérisons !
Cette chapelle très haute et très courte est située à l'extrême gauche du bâtiment. Cette situation permet aux malades qui se déplacent peu ou pas, " d'entendre " la messe depuis leur lit.
Il faut rappeler qu'à cette époque " la médecine parfois impuissante préconise de se soigner par la prière " !
Vous voyez la fenêtre à droite qui est aujourd'hui murée ?...
Elle a été percée pour apporter de la lumière suite à l'installation d'un grand retable.
Et regardez la porte entourée d'une belle accolade ...
Elle s'ouvre sur la chapelle. Juste à sa droite, un ange porte un long ruban sur lequel il est écrit : " réédification de la chapelle en 1528 ".
Air de Lully
En 1679, Louis XIV bouleverse l'histoire de l'hôpital. Retrouvons-le :
Moi, le roi soleil, je veux mettre un terme aux épidémies qui dévastent le royaume de France. La maladie étant à mes yeux corollaire de la pauvreté, je déclare par édit royal d'enfermer les pauvres qui vivent depuis plus de 5 ans dans les rues et d'interdire la mendicité dans les villes ! ".
Cette décision radicale entraînera une hausse du nombre de pensionnaires auxquels s'ajoutent souvent des militaires et des marins venus de Brest et de Lorient.
Air du sonneur Matilin an Dall
A la fin 18e siècle, Matilin an Dall, connu aussi sous le nom de Mathurin Furic. Originaire de Quimperlé, Matilin orphelin et aveugle. Il est confié dès l'âge de 5 ans à l'hôpital Frémeur. On lui enseigne alors la musique et c'est ainsi que cet enfant prodige devient... le plus grand sonneur de bombarde !
Surnommé le " Rossini aveugle des campagnes ", il se produira même devant le roi Louis Philippe et l'empereur Napoléon III !
Avant de partir, cherchez un petit personnage sculpté dans le granit tenant un bâton, une écuelle et une besace jetée sur son dos. Il s'agit d'un mendiant, symbole des occupants de l'hôpital Frémeur !
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page