Quimperlé >

L'ancienne Abbaye Bénédictine de Sainte Croix

Version mobile
English Deutsch

L'ancienne Abbaye Bénédictine de Sainte Croix

Le chantier de l'abbaye romane de Sainte-Croix est sans précédent en Bretagne. Il reproduit vraisemblablement le plan circulaire du Saint Sépulcre de Jérusalem.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes dans l'église de l'abbaye Sainte Croix, près de la rotonde.
Chant grégorien
Saint Gurloûs, le premier abbé de l'abbaye bénédictine de Sainte Croix, nous accueille:
Je suis heureux de vous accueillir dans ma chère abbaye. Sachez que sa construction est due à un acte stratégique et politique. Vers 1050, le comte Alain Cainart fonde ce monument pour affirmer la puissance montante de la maison de Cornouaille en Bretagne sud. Sainte Croix, richement dotée par les Ducs, devient alors l'une des plus riches abbayes bretonnes. Elle détient tous les pouvoirs spirituels et temporels et se trouve être à l'origine de l'épanouissement de la ville de Quimperlé.
Quant à moi, Saint Gurloûs, j'administre ces lieux pendant près de 10 ans. Je m'éteins vers 1060. Le pape me béatifie et je reçois le titre de bienheureux ! >
Le chantier de l'abbaye romane de Sainte-Croix est sans précédent en Bretagne. Il reproduit vraisemblablement le plan circulaire du Saint Sépulcre de Jérusalem.
Sainte Croix est l'un des premiers édifices entièrement voûtés. Une centaine de puissantes colonnes portent l'édifice et rythment l'espace. Leurs chapiteaux sont ornés de motifs géométriques ou végétaux.
Bruits de pas qui résonnent dans l'église
Et la rotonde près de vous ?
L'ampleur de ses volumes est frappante. Cette vaste rotonde atteint 30 mètres de diamètre et sa coupole mesure 17 mètres de haut.
Autour de son noyau central, s'enroule un déambulatoire qui donne un sens de circulation sur lequel s'ouvrent 4 absidioles qui forment une croix grecque.
Bruits de pas qui résonnent dans l'église
Le chant grégorien reprend...
Avancez dans l'église et descendez dans la crypte... Nous allons à la rencontre de Saint Gurloûs ...
On me nomme aussi dans le pays Saint Urlou ... Pendant des siècles, des pèlerins par milliers descendent comme vous dans la crypte pour me vénérer. Ils m'attribuent de miraculeuses guérisons contre la goutte, les maux de tête et par extension, la folie. Entre nous, mon gisant a été l'objet de nombreuses superstitions...>
Le gisant de Gurloûs est situé au fond de la crypte...
Regardez bien les étranges percées sous le gisant. Vous les voyez ?... On prétend que si vous y passez votre corps ou votre tête, tous vos troubles s'envoleront !
Dans Mémoires d'un touriste en Bretagne, Stendhal rapporte que l'on y enfermait les fous pour les délivrer de leurs maux en les enchaînant à l'une des six colonnes.
On peut encore voir la marque des fers sur cette colonne. Cherchez leur trace...
Le chant grégorien reprend...
Au-dessus de la crypte se trouve le choeur des moines. En vous y rendant, vous pourrez déceler l'ingéniosité décorative des bâtisseurs du 11e siècle. Ils parvenaient à apporter une impression de profondeur architecturale grâce à la diminution progressive de la largeur des arcades !
En 1862, la crypte et le choeur ont miraculeusement échappé à l'effondrement d'un lourd clocher ajouté au 17e siècle et qui emporta une partie de l'édifice.
Musique sacrée de Jean Sébastien Bach
Attardez-vous dans l'abbaye de Sainte Croix et admirez longuement les nombreuses statues polychromes et aussi une splendide mise au Tombeau et un retable Renaissance magnifiquement sculpté dans du calcaire de Saintonge. Depuis peu, un Trésor a été installé. Il réunit des calices, des ostensoirs et différentes orfèvreries de Quimperlé et ses environs.
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page