L'Ellé est classée depuis 2008, première rivière sauvage de l'Ouest par l'Organisation mondiale de Protection de la Nature.


Autrefois, il était possible de pêcher jusqu'à 8 000 saumons par an à Quimperlé ! Le droit de pêche était d'ailleurs gardé jalousement par les moines de l'abbaye Sainte Croix.

Marina Champagne

Quimperlé

Version mobile
English Deutsch
  • L'Eglise Notre-Dame de l'Assomption

    1. L'Eglise Notr...

  • L'hôpital Frémeur

    2. L'hôpital Fr...

  • Les Ursulines

    3. Les Ursulines

  • L'ancienne Abbaye Bénédictine de Sainte Croix

    4. L'ancienne Ab...

  • Le pont Lovignon

    5. Le pont Lovig...

  • Rue Brémond d'Ars

    6. Rue Brémond ...

  • Rue Dom Morice

    7. Rue Dom Moric...

x

Et au milieu... coule une rivière

" Kemper " en breton ? Ça veut dire confluent. Et l'Ellé ? C'est l'une des rivières qui traverse... Quimperlé, une cité s'est développée, au fil des siècles, autour de l'eau.

On distingue la ville haute de la ville basse, encore aujourd'hui. Cette dernière est inondable. Les quais sont souvent noyés sous les eaux de la Laïta. La ville basse s'est développée autour de l'ancienne Abbaye Bénédictine de Sainte Croix   . Fondée

Le saviez vous ?

Quimperlé compte encore de nombreuses maisons à pans de bois, témoins du passé moyenâgeux de la cité. Vous pourrez voir la plus célèbre, et la plus ancienne d'entre elles : " la Maison des Archers ", dans la rue Dom Morice   . Haute de trois étages, elle appartient aujourd'hui à la ville qui y organise des expositions temporaires.
en 1050, elle devient rapidement l'une des plus riches abbayes bretonne. C'est la seule église de Bretagne à avoir un plan circulaire calqué sur celui de l'église St Sépulcre à Jérusalem. Elle est aussi à l'origine de l'épanouissement de Quimperlé !
La ville haute, qui n'est pas soumise aux caprices des rivières, s'est construite autour de l'église Notre Dame de l'Assomption   , et de la place St Michel. C'était au Moyen Age, le point culminant de la cité, centre commerçant et populaire. L'église a été ruinée au 14ème siècle pendant la guerre de succession de Bretagne et a été reconstruite un siècle après, en style gothique flamboyant. Un chantier commandé par le duc de Bretagne, Jean V qui voulait assoir son pouvoir à Quimperlé. Notre Dame de l'Assomption est visible depuis très loin dans la cité grâce à sa tour de 35 mètres de haut !
La présence de l'eau a en revanche permis l'implantation de ce qui est de nos jours, le seul hôpital Médiéval encore existant dans l'ouest de la France. Il s'agit de l'hôpital Frémeur   . Le bâtiment en pierre de taille a été construit sur les bords de la Dourdu, probablement au 14ème siècle. Indispensable à l'hygiène et aux besoins de l'hôpital, l'eau de la rivière était la bienvenue. Aujourd'hui, l'hôpital est classé aux Monuments historiques depuis 2002.

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Rencontre avec...

Gustave Flaubert qui écrit : " Il semble que Quimperlé n'est venu au monde que pour être un sujet d'aquarelle "
Version mobile
English Deutsch
Retour haut de page

Photo de gauche : La chapelle des Ursulines, Quimperlé
Par Voxinzebox