Quimper >

Rue Réné Madec

Version mobile
English Deutsch

Rue Réné Madec

Au moyen Age, Quimper dépend de deux pouvoirs politiques distincts : celui de l'évêque et celui des ducs de Bretagne...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur le trottoir en face du numéro 5 de la rue René Madec...
Mouettes et ressac
Au moyen Age, Quimper dépend de deux pouvoirs politiques distincts : celui de l'évêque et celui des ducs de Bretagne. Au cours de l'histoire de la ville, les évêques et les ducs gardent jalousement leurs territoires au prix de nombreux conflits.
Regardez la place de la Terre au Duc à votre gauche
B.O. Barry Lyndon plage 3 Piper's maggot jig
Comme son nom l'indique, elle se situe sur la Terre des Ducs de Bretagne. Autrefois, cette place abritait les premières halles de la cité et la voie où nous sommes s'appelait la rue du Quai car elle donnait directement sur la rivière de l'Odet.
Remontons le temps jusqu'au 18e siècle. Ce quartier est alors un port. Avec la marée, les bateaux accostent au centre de la ville. On décharge des marchandises qui évoquent les couleurs et les senteurs du monde entier. Ce lieu d'échanges et de commerces accueille les hôtels particuliers de l'aristocratie et des armateurs. Un tel foisonnement nourrit l'imaginaire de jeunes enfants qui traînent sur le quai et rêvent de devenir de grands navigateurs...
B.O. Barry Lyndon plage 8 Lilliberluro
... La ville en compte de célèbres : Joseph François Dupleix, le Gouverneur général des Établissements français de l'Inde, qui passe son enfance à Quimper tout comme l'amiral Yves de Kerguelen et Louis de Saint Allouarn qui partent à la découverte des terres australes au nom du roi Louis 15, et...
Regardez l'hôtel particulier en face de vous...
Comme c'est l'habitude à Quimper, une plaque de faïence représente l'effigie de son propriétaire. L'homme sur son cheval en costume de nabab se nomme René Madec.
René Madec est né Place Terre au Duc en 1736 dans une famille de petite bourgeoisie. Huitième d'une famille de 10. Le papa était maître maçon. La maman tenait une gargote, et il s'est embarqué dans la marine à 12 ans. Marie Paule Postec, Professeur d'histoire à la retraite et ex-déléguée au patrimoine à la municipalité de Quimper nous raconte l'histoire de cet aventurier
Kali Dwapar plage 2 musique électro indienne
Il n'a pas du tout aimé la marine. Un jour, à Pondichéry, il prépare son évasion. Saute la nuit du bateau. Nage 5 heures. S'engage le lendemain dans l'artillerie. Combat. Est fait prisonnier des Anglais. S'évade un an après. S'engage en tant que mercenaire dans les armées des différents nababs et radhjas de la région. Son opiniâtreté, ses qualités de stratège et son grand courage l'amènent à combattre pour le Grand Mogol qui le fera Nabab.
René Madec écrit alors dans ses mémoires :
Plume qui gratte le papier
Je pensai à ma misère passée et je me félicitai de m'être fait moi-même ce que je suis. J'ai une fortune bien supérieure à l'état dans lequel je suis né. J'ai réalisé une partie de ma fortune en or et en pierreries, suffisante pour me mettre au rang des personnes les plus riches de ma province et des plus aisées du royaume.
La plage 2 de Kali Dwapar repart de plus belle...
Il se marie en Inde en 1766 à Marianne Babeth dont la famille était établie dans ce pays depuis le règne de Henri 4. Elle devient alors sa bégum. Le mariage est fastueux. Il dure une dizaine de jours et il y jusqu'à 10 000 invités par jour. En 1779, la famille Madec rentre en France. Vivra à l'hôtel particulier devant lequel nous nous trouvons. Et René Madec meurt 5 ans plus tard à la suite d'une chute de cheval qui fait se rouvrir les blessures qu'il avait reçues lors des différentes batailles livrées en Indes.
Retour haut de page