Puy-Saint-André >

Chapelle Sainte-Lucie

Version mobile
English Italien

Chapelle Sainte-Lucie

Une petite chapelle bâtie en 1507.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La chapelle Sainte-Lucie de Puy-Chalvin est un petit édifice surmonté d'un clocher à arcade dont la façade principale s'ouvre à l'est. Elle a été bâtie en 1507 dans le contexte d'un vigoureux effort pastoral entrepris par l'Eglise pour faire face à la montée en puissance de l'hérésie vaudoise, très active dans la région.
Témoin de cette période, la chapelle Sainte-Lucie présente un remarquable décor de peintures murales.
A l'extérieur, au centre de la façade, figure la Déploration, thème rappelant le premier vocable de la chapelle, Notre-Dame-de-Pitié. La Vierge, assise au pied de la croix, mains jointes, tient son fils mort sur ses genoux. A droite sainte Marie-Madeleine, un vase à parfum dans la main, essuie ses larmes. A gauche se devine un personnage dont les mains soutiennent la tête du Christ. Un magnifique groupe statuaire placé sur l'autel à l'intérieur de la chapelle reprend ce thème.
Sur la façade, à gauche, se distingue un grand saint Christophe, invoqué contre la mort subite. Il s'aide d'un bâton serré de ses deux mains pour traverser une rivière peuplée de poissons. A ses pieds une sirène se contemple dans un miroir. A gauche, se tient une sainte dont on ne voit que le bas du corps et le livre qu'elle porte dans sa main.
A droite, sainte Barbe reconnaissable à sa tour, saint André patron de la paroisse, et saint Antoine ermite sont placés dans un décor d'architecture élaboré.
Le décor intérieur, peint sur la voûte en berceau, présente l'enfance et la jeunesse du Christ, sa vie publique et la Passion. Certaines de ces scènes semblent s'inspirer, par la gestuelle des personnages, par les costumes et les décors, de l'oeuvre du graveur allemand Van Meckenem, et témoignent de la multiplicité des sources d'inspiration et de la circulation des modèles à cette époque.
Retour haut de page