Potsdam >

Potsdam le château de Sanssouci

Version mobile

Potsdam le château de Sanssouci

La résidence d'été du roi de Prusse Fredéric II se niche dans un immense parc arboré.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

A proximité

de District de Potsdam

Les curiosités ne manquent pas à Postdam !
Imaginez un grand parc où vous tombez tour à tour sur un pavillon chinois, un moulin du 18ème siècle ou encore une station de pompage cachée dans une mosquée et surtout, sur les châteaux des rois de Prusse classés depuis 2001 au patrimoine mondial de l'UNESCO.
C'est à Frédéric II qu'on doit le début de cette fabuleuse histoire. Dans les années 1740, il décide de se faire bâtir une résidence d'été pour éviter le château paternel qui ne lui rappelle pas que des bons souvenirs. Son roi de père Frédéric-Guillaume, avait envisagé un temps de le faire exécuter pour avoir voulu s'enfuir à l'étranger!
Ce père est mort et enterré quand Frédéric II confie à Knobelsdorff, en 1744, la construction du château dont il lui-même dressé les plans.
" Aujourd'hui, c'est le palais d'Auguste, des légions et des beaux esprits, du plaisir et de la gloire, de la magnificence et du goût. " Ainsi parle Voltaire qui a passé des mois entiers à Postdam auprès du roi philosophe.
Pour Frédéric II, Sanssouci est un temple de l'amitié où il s'installe chaque été pendant 40 ans... Imaginez un château de plain-pied de couleur ocre, orné de sculptures rococo, placé au sommet d'une colline. Pour y accéder, il faut monter six étages de vignes. A l'intérieur, une salle à manger, une bibliothèque et ses 2000 ouvrages en français, quelques chambres. Et c'est tout ! Le roi, excellent flutiste y joue ses propres compositions comme ce concerto. On cause littérature, philosophie... et art de la guerre.
Car Frédéric le Grand est surtout connu pour ses succès militaires. C'est lui qui a donné à la Prusse son statut de grande puissance en remportant des victoires décisives contre l'Autriche et la France, notamment pendant la guerre de Sept ans.
Pour prouver que son pays n'a pas été affaibli par ce long conflit, Frédéric II fait construire dans les années 1760 à deux pas de sa résidence d'été, le Nouveau Palais. 200 pièces décorées ostensiblement, qui accueillent des hôtes, des réceptions, des bals, des pièces de théâtre, mais Frédéric ii n'y séjourne qu'occasionnellement. C'est sur la terrasse de son petit château que le vieux Fritz souhaite qu'on l'enterre, sans faste, avec ses chiens. . Ce voeu n'est exaucé qu'en 1991, 205 ans après sa mort !
Retour haut de page