Avant de se fâcher avec Frédéric II, Voltaire a séjourné souvent à Potsdam et ne tarissait pas d'éloges sur le palais royal.


On compare souvent Potsdam à Versailles mais le parc allemand est bien plus boisé et, à mon goût, plus agréable. La visite vaut une balade en pleine nature !

Florence Maître

Potsdam

Version mobile
  • Potsdam le château de Sanssouci

    1. Potsdam le ch...

x

Chez le roi de Prusse philosophe

Frédéric II de Prusse aimait les arts, la philosophie et la guerre ! C'est ce que raconte sa résidence d'été installée à 26km de Berlin. Il l'avait appelée " Sanssouci ".

Oubliez tous vos problèmes à Sanssouci. C'est la devise qu'aurait pu choisir d'apposer Frédéric II de Prusse sur la résidence royale plutôt modeste qu'il préférait à tous les palais. L'endroit porte bien son nom ! Au milieu des bois, des jardins,

Le chiffre / La date

100 sonates pour flûte ! C'est le nombre de sonates pour flûte qu'à composées Frédéric II de Prusse.
des châteaux et des multiples constructions du parc, on oublie très vite qu'il y a une vie ailleurs, hors de ce coin de verdure pourtant situé à quelques pas de Berlin. N'essayez pas d'en faire le tour trop vite ! Potsdam se découvre à petit pas.
Frédéric II était beaucoup plus pressé, c'est vrai, son époque aimait les chevaux. D'ailleurs, c'est en chevauchant qu'il découvrit la colline idéale pour installer sa résidence d'été, son refuge. Songez qu'il en a lui-même dessiné les plans !
Un peu plus loin, le Nouveau Palais déploie un faste de chef d'Etat dont on a du mal à croire qu'il est l'oeuvre du même homme. Frédéric II fut à la fois roi de Prusse, philosophe, chasseur, musicien, grand guerrier, amateur d'art et l'unificateur de ce qui deviendra après lui l'Allemagne. Pas mal pour un seul homme ! Mieux vaut s'être penché quelque peu sur ce personnage étrange pour comprendre ce qu'on verra à Potsdam et notamment sa tombe où il repose aux côtés de... ses lévriers ! Sans souci.   

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Insolite

A Sanssouci, on parlait français ! Frédéric II n'aimait pas l'allemand qu'il trouvait " brut " ! Il reprochait surtout à ses compatriotes leurs divisions en quantité de provinces qui chacune parlait un dialecte peu académique.
Version mobile
Retour haut de page

Photo de gauche : Façade du Palais Sanssouci, Postdam, Allemagne
Par Steffen Heilfort (Travail personnel) [GFDL], via Wikimedia Commons